Scroll To Top
FLASH
  • Demi-finale retour de la ligue des champions africains: WAC 3-1 USMA (0-0 à l'aller)
  • Buts du WAC:El Karti (26′), Bencharki (54′ et 90'+3). Le but de l'USMA a été inscrit par Abdelaoui (67′)
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Contribution

Contribution

L'allaitement maternel au cœur des préoccupations de l'Aapnem

Chaque année, la Semaine mondiale de l’allaitement maternel (Smam), qui se déroule du 1er au 7 août, est l’occasion pour des organisations,
des associations, des individus, dans le monde entier, de soutenir, d’encourager et de protéger l'allaitement maternel.
En Algérie, une récente association s'occupe de la nutrition de l'enfant et de la mère (Aapnem).

L’Association algérienne de promotion de la nutrition de l’enfant et de la mère (Aapnem) est une association indépendante lancée officiellement en 2016 à l’initiative d’un groupe de professionnels de la santé de la conception à la petite enfance.
Elle regroupe 50 experts hommes et femmes motivés qui, par des actions concrètes, veulent améliorer la santé de la mère et de l’enfant pendant les premières années de sa vie pour une bonne santé au futur. L’association est multidisciplinaire ; on retrouve entre autres les spécialités suivantes : pédiatrie, gynécologie-obstétrique, médecine générale, chirurge-dentaire, pharmacie, nutrition, sage-femme, puériculture, réanimation, chirurgie, immunologie, psychologie, sociologie.

Missions
Les actions de l’Aapnem viennent en complémentarité et concertation avec celles des pouvoirs publics et celles des autres associations :
- promotion d’une bonne alimentation de la femme en âge de procréer et de la femme enceinte ;
- promotion de l’allaitement maternel ;
- promotion d’une bonne alimentation chez le jeune enfant ;
- organiser et soutenir des actions de sensibilisation et d’information destinées aux personnels de santé ;
- information, éducation, communication grand public ;
- initier et conduire toute enquête et travaux en rapport avec la nutrition de la mère et de l’enfant.

“1 000 jours”
Les “1 000 jours” sont un concept central dans l’action de l’Aapnem. Ils désignent la prise en charge de l’enfant de la période allant de la conception jusqu’à 2 ans depuis sa conception jusqu’à 2 ans après sa naissance.
L’Aapnem veut ainsi d’abord mieux comprendre les enjeux de santé de la mère et de l’enfant en Algérie, avec une approche adaptée à chacune des régions du pays, afin de promouvoir et de conduire des actions faisant évoluer les comportements alimentaires et les pratiques médicales.

Nutrition
Les membres de l’association sont partis du constat que la population des femmes en âge de procréer et les enfants en Algérie sont susceptibles de présenter un certain nombre de carences liées à une nutrition inadaptée, et ce, dès la conception de l’enfant.
L’association veut donc promouvoir des comportements alimentaires sains et mieux adaptés aux besoins de l’enfant et de la mère.

Local
L’Aapnem veut faire bouger les choses et faire évoluer les comportements par des actions concrètes et ciblées.
Les membres de l’association sont persuadés que c’est en faisant que l’on apprend. Ils veulent d’abord conduire des expérimentations originales dans des zones limitées, afin de pouvoir en mesurer les impacts et les retombées en termes de santé publique, avant de pouvoir les mener à plus grande échelle.

Actions
L’Aapnem a déjà entrepris des actions concrètes et va intensifier ses efforts dans les années à venir :
- réalisation d’une enquête sur carences nutritionnelles en Algérie, pour ensuite proposer des actions concrètes ;
- enquête pour comprendre les freins à l’allaitement maternel en Algérie ;
- des actions de formation continue auprès du personnel médical/paramédical pour promouvoir des changements concrets dans la prise en charge de la femme enceinte et du nouveau-né ;
- des actions de communication pour sensibiliser le grand public, les professionnels de santé et la communauté scientifique algérienne à la question des carences nutritionnelles.

Membres
L’Aapnem est actuellement composée de 50 membres issus de tous types de professions médicales en contact avec la mère et l’enfant (pédiatres, sages-femmes, infirmières, scientifiques, allergologues, nutritionnistes, etc.).
L’Aapnem fonctionne grâce à une mobilisation concrète et opérationnelle de ses membres, qui doivent mobiliser une partie de leur temps et de leur réseau pour faire avancer la cause de la santé de la mère et de l’enfant en Algérie.
L’association a vocation à recruter de nouveaux membres, pour intensifier ses actions et couvrir l'ensemble du territoire algérien, conclura notre interlocuteur.

Dr Abdelmadjid Laouamri
Membre fondateur de l'Aapnem


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER