Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Automobile / Coup de cœur

UNE FORMATION A ÉTÉ DÉDIÉE AUX MÉDIAS

Axa Assurances mise sur un meilleur pilotage

Le président-directeur général de la compagnie Axa Assurances, Adelane Mecellem, a mis l’accent, hier, sur la nécessité d’aller vers la formation dans les métiers que recèle ce secteur névralgique, à commencer par le pilotage financier et technique des compagnies d’assurances. D’emblée, le patron d’Axa Assurances en Algérie a indiqué que “les assurances se basent sur deux créneaux phare, à savoir l’industrie du risque qui accompagne la protection des biens et des personnes et l’investissement institutionnel, basé beaucoup plus sur l’assurance-vie et qui accompagne les grands investissements financés par les assurances”. Abordant le pilotage d’une compagnie de manière générale, M. Mecellem dira : “Plusieurs paramètres interfèrent et se situent entre le pari et la réalité. L’assurance est le seul métier où on vend un produit dont on ne connaît pas le coût. Autrement dit, l’assurance est un cycle économique et comptable inversé.” En ce sens, il abordera les solutions d’usage, mais aussi les formules innovantes que la compagnie Axa a développées pour fructifier le portefeuille de ses agences pour encourir moins de risques au final. À titre illustratif, il citera le secteur de l’automobile où les sinistres à payer s’élèvent à plus de 50% du portefeuille des assureurs. Pour faire face à ces situations délicates, Axa a développé le système de la segmentation des assurés, comme il a développé des solutions de mutualisation sur certaines conditions pour amortir la volatilité. Il dira : “La segmentation suggère qu’on a une population hétérogène. Aussi, la mutualisation contribue sensiblement à réduire les risques de pertes dans les bénéfices.” Au fait, tout ressort dans les indicateurs de résultats, notamment dans le ratio combiné que beaucoup d’assureurs tentent de gonfler par le dumping et la concurrence déloyale. Pas seulement, les assureurs font également face à la fraude. Actuellement, elle est estimée à près de 30% à cause de certains automobilistes qui excellent dans les déclarations dites “exagérées et caractérisées”. Leader mondial pour la 8e année consécutive, Axa Assurances met le cap davantage sur la formation dans les métiers des assurances, car, souligne encore M. Mecellem, “le pilotage d’une compagnie doit s’adapter régulièrement à tous les réajustements du marché et à toutes les situations financières et comptables. La maîtrise des primes, des charges et des placements est primordial, en plus de la diversification des solutions à chaque fois que le marché l’exige, d’une part, et pour répondre aux besoins des clients, d’autre part, afin d’éviter le maximum de volatilité”.

FARID BELGACEM


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER