Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Auto / Coup de cœur

Coup de cœur

Histoire de l’automobile : Toyota marque une première mondiale !

Le premier constructeur mondial d’automobiles, le japonais Toyota, a annoncé avoir produit plus de 10  millions de véhicules l’an passé, du jamais vu dans l'histoire du secteur. Le géant, dont le siège est à Nagoya (centre du Japon), a assemblé au total  10,12 millions de véhicules, soit 2,1% de plus qu'en 2012. Ce total comprend l’ensemble des marques du groupe (Toyota, mini-véhicule Daihatsu, poids lourd Hino et voiture de luxe Lexus) produits par ses usines du monde entier. Sur ce total, 4,29 millions de véhicules ont été assemblés au Japon (42% du  total) et 5,83 millions à l’étranger. Le groupe a expliqué avoir augmenté sa production dans toutes les régions du monde (Amérique du Nord, Europe, Amérique latine, Australie et Asie). Il avait écoulé, en 2013, 9,98 millions de véhicules. Cette performance lui a permis de rester le numéro un du secteur devant ses concurrents américain General Motors (GM, 9,7 millions de véhicules écoulés), allemand Volkswagen (9,5 millions), franco-japonais Renault Nissan (8,3 millions) et sud-coréen Hyundai Motor-Kia (7,6 millions). L’année dernière, Toyota a manqué de très peu de franchir le seuil symbolique des 10 millions de véhicules vendus en une année, qu’aucun constructeur n’est parvenu à dépasser dans l’histoire de l’automobile. Mais il prévoit de le pulvériser en 2014, avec 10,32 millions de véhicules vendus (+4%) et une progression de 20% attendue en Chine.
Toyota avait conquis en 2008 la première place mondiale monopolisée par GM durant plus de 70 ans, mais la lui avait rendue pour un an en 2011, à cause des conséquences du séisme et du tsunami du 11 mars de la même année dans le nord-est du Japon. Cette catastrophe avait temporairement paralysé sa production mais le groupe a rebondi depuis.