Auto / Coup de cœur

PARTENARIAT GREAT WALL MOTOR AVEC VOLGSWAGEN

Le “Oui, mais…” des Chinois

Le constructeur automobile chinois Great Wall Motors a démenti les spéculations sur un éventuel accord avec BMW pour établir une coentreprise en Chine, tout en confirmant avoir entamé des discussions avec le groupe allemand. Le titre du groupe chinois, spécialiste des 4X4 urbains (SUV), s’était envolé mercredi de plus de 14% à la Bourse de Hong Kong, avant d’être suspendu le lendemain. À l’origine de cet emballement, des informations faisant état d’un partenariat scellé avec BMW pour produire en Chine son modèle Mini, un enjeu crucial sur le premier marché automobile mondial. Great Wall et BMW “ne se sont entendus à cette date sur aucun document juridique pour l’établissement d’une coentreprise en Chine”, a insisté le groupe chinois. Pour autant, les deux entreprises “se sont mises d’accord” en février dernier “pour discuter et évaluer la faisabilité d’une coopération sur les véhicules Mini”. Ces discussions, une “pratique courante” dans le secteur automobile selon le groupe, en sont encore “au stade préliminaire” et soumises à des “incertitudes matérielles”, prévient le communiqué. De même, BMW et Great Wall Motor discutent depuis avril 2016 d’une possible coopération pour “la recherche et le développement de véhicules à batterie électrique et à moteur traditionnel”, indique le groupe chinois.


FARID B.