Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Automobile / Coup de cœur

GROUPE PSA

Opel passe à l’action pour réduire ses coûts

Le constructeur automobile allemand Opel, repris cet été par le Français PSA, a annoncé avoir conclu un accord social avec les représentants des salariés afin de réduire le coût du travail sur les sites allemands. L’entreprise de Rüsselsheim (ouest de l’Allemagne) propose notamment des départs à la retraite anticipée et des passages à temps partiel dans le cadre d’une retraite progressive pour des salariés nés entre 1957 et 1960. L’accord prévoit également le passage à un horaire de travail de 40 à 35 heures par semaine pour certains salariés à compter du 1er avril prochain, tandis que le nombre d'intérimaires travaillant sur les chaînes d’assemblage doit refluer. Le recours au chômage partiel va également être demandé dans les services administratifs et au centre de développement de Rüsselsheim à compter du 1er semestre de 2018. Ce type de mesure a déjà été mis en place cette année à l’usine d’Eisenach (Est), où sont produites la Corsa et l’Adam. Aussi, les partenaires sociaux n’ont pas fourni de chiffres concernant le nombre de salariés potentiellement touchés par ces mesures. L’accord prévoit encore de placer le service des achats d’Opel et de PSA sous une direction commune, ce qui doit permettre de remplir à terme 30% de l’objectif d’économies de charges annuelles, à hauteur de 1,1 milliard d’euros par an d’ici à 2020. Opel, avec sa marque sœur britannique Vauxhall, compte environ 38 000 employés en Europe, dont environ la moitié en Allemagne. En novembre, le constructeur, en déficit chronique depuis l’année 1999, avait annoncé sa volonté de réduire ses effectifs et de miser sur de nouveaux modèles, y compris électriques, tout en se renforçant à l’international, le tout pour retrouver la rentabilité d’ici à 2020.


F. BELGACEM


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER