Culture / Culture

Échanges culturels de l’artisanat à Aïn Témouchent

À la découverte du tapis du M’zab

Dans le cadre des échanges culturels et de l’artisanat, 20 artisans de la wilaya de Ghardaïa ont été invités à exposer à Aïn Témouchent. Organisé par la chambre d’industrie et d’artisanat de la ville, ce programme d’échange se tient depuis le début de cette semaine à la maison de l’artisanat, située en plein cœur de la wilaya, jusqu’au 31 juillet.
Les artisans auront l’occasion d’exposer leurs produits qui représentent la wilaya du M’zab, en particulier dans le domaine de la tapisserie, les habits traditionnels, la tannerie (cuir) et les objets d’art. À cette occasion, la chambre d’industrie a programmé des sessions de formation inter-artisans des deux wilayas qui permettront aux deux équipes d’échanger leurs expériences et leur savoir-faire dans le travail manuel. Dans une déclaration faite à la presse, Mme Hachani Djemâa, spécialiste dans le métier ancestral de la tapisserie dans la wilaya de Ghardaïa, a indiqué que la présence de la délégation hôte est de permettre de faire découvrir les techniques du façonnage du tapis du M’zab “qu’on a appris dès notre jeune âge de mère en fille. Cela a permis à celle-ci de s’éloigner de l’oisiveté”, a-t-elle révélé. Le tapis, selon Mme Djemâa, passe par diverses phases, à savoir les étapes de sa confection allant du lavage de la laine, à la création du produit en passant par la coloration, le peigne à tisser et la transcription des dessins et des signes. “Un travail qui demande de la concentration et de la patience mais aussi de la ferveur, notamment lorsqu’il s’agit de tapis d’une dimension de 1,50 m x 2,50 m qui prennent du temps”, a-t-elle expliqué.       

   
M. LARADJ