Scroll To Top
FLASH
  • 232 nouveaux cas confirmés de Coronavirus, 159 guérisons et 13 décès enregistrés durant les dernières 24 heures en Algérie
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Culture / Culture

La plateforme a pour vocation de rapprocher les écrivains des prix littéraires

“Adab Prize” atteint 100 000 abonnés

© D. R.

Lancée  en 2017  pour  accompagner  les jeunes écrivains algériens  et  du monde arabe en répertoriant les prix nationaux et même internationaux, la plateforme digitale Adab Prize, du jeune écrivain, scénariste et journaliste Youcef Baaloudj, vient de voir sa page facebook atteindre la barre des 100 000 abonnés, apprend-on dans un communiqué du créateur de la plateforme. 

Ce dernier a assuré à cette occasion que son service poursuivrait sa mission, celle de rapprocher les auteurs en herbe de la région Maghreb Moyen-Orient et les créateurs des prix littéraires répertoriés par sa plateforme. 

Il a également  fait  savoir que le site internet sera  bientôt doté  de plusieurs autres fonctionnalités, comme  des vidéos  consacrées  à chacun  des  prix répertoriés  ainsi  que  des  messages  des  récipiendaires  ayant  été récompensés par ces mêmes prix.

“Nous proposons un service destiné aux créateurs qui leur fait gagner un temps précieux, en leur évitant de perdre trop de temps à la recherche d’informations ou de détails sur les prix de la région Maghreb Moyen-Orient. Nous les incitons également à se concentrer sur la création littéraire.” 

Le but de cette plateforme est de communiquer uniquement autour des prix sérieux et à la qualité avérée. Les informations sur les prix ne sont communiquées qu’une fois réunis tous les éléments permettant aux potentiels participants de soumettre leur candidature, a ajouté Baaloudj.

Et de continuer : “Cela nous a permis d’être une source digne de foi, et notre bonheur est d’autant plus grand lorsque des participants récompensés nous contactent pour nous dire que c’est la plateforme Adab Prize qui leur a permis de connaître le prix et d’y participer.”

L’auteur et journaliste a par ailleurs évoqué les difficultés auxquelles il fait face concernant le service en précisant : “J’essaie de financer et d’alimenter la plateforme comme  je  peux. Mais  une aide  ou subvention  des  institutions culturelles  arabes  me  permettrait  de  renforcer  l’équipe  en  charge  de  la plateforme et de renforcer ses capacités.” “Je souligne également, a-t-il poursuivi, que le service que nous proposons est et restera gratuit.” 
 

R. C. 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER