Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Culture / Culture

Caravane artistique de l’ONDA au théâtre de verdure Lâadi-Flici

Akli D et Samira Brahmia chantent la tolérance

© D. R.

Pour cette escale algéroise de la caravane artistique lancée il y a près d’un mois par l’office national des droits d’auteur et droits voisins (ONDA), les artistes Akli D. et SAMIRA Brahmia ont égrené, entre leur chansons aux styles très différents, des messages d’espoir et de tolérance.

Après près d’un mois de tournée à travers les wilayas du pays, la caravane artistique organisée par l’Onda (Office national des droits d’auteur et droits voisins) a posé ses valises, ou plutôt ses instruments au théâtre de verdure Lâadi-Flici à Alger pour quatre bonnes heures de musique, de bonheur mais aussi d’espoir. Akli D, à qui est revenu la difficile tâche d’ouvrir ce concert gratuit, auquel un public relativement nombreux a assisté, entame reprises et titres originaux, comme Good morning Tchetchenia, akka i d-us ou encore Luken Lounès, en hommage à Matoub Lounès.
Si la voix et la bonne humeur du chanteur étaient au rendez-vous, les musiciens qui l’accompagnaient, notamment le bassiste et le guitariste, étaient pour beaucoup dans le succès de cette soirée inscrite par les artistes eux-mêmes, à travers les messages qu’ils égrenaient au fil de la soirée, sous le signe de la tolérance et de l’ouverture d’esprit. Celui qui appréhendait l’accueil du public algérois qu’il ne côtoie pas souvent, comme il nous le dira avant le début du concert, aura la belle surprise de retrouver une assistance composée d’admirateurs qui lançait çà et là son motto “Yes papa”. Faisant écho à l’actualité de ces derniers jours, il dira aux présents : “La musique, c’est la vie, c’est la joie, la fraternité, c’est vous et moi !” Dans la même veine, l’ex-candidate de l’émission The voice France, Samira Brahmia, qui change de look avec une coupe moderne, tunique jaune et guitare en bandoulière, enchaîne La ilaha ila lah de Youcef Boukella, El-wahch dar alia ou encore Fabuleux destin, un hymne dédié à la femme de tous les jours, celle qui se bat pour sa liberté, contre sa claustration et contre l’ignorance. “Je pensais qu’on allait plus chanter ce titre, mais à cause de l’actualité je vais le chanter ce soir. Je salue les femmes et les hommes qui les aident à se battre tous les jours dans les conditions actuelles”, lancera-t-elle à son public qui lui réserve une salve d’applaudissements et de youyous. À noter que les deux artistes se produiront ce soir à partir de 21h30 à la maison de la culture Malek-Haddad de Constantine.


Yasmine Azzouz


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER