Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Culture / Culture

Sami Bencheikh El-Hocine, DG de l’ONDA, l’a annoncé hier lors d’une conférence de presse

Alger abritera un congrès mondial des auteurs de l’audiovisuel

Sami Bencheikh El-Hocine. © D.R.

Lors d’une conférence de presse organisée hier au Mama, le DG de l’Onda a donné les grandes lignes du programme de l’année en cours et a dressé le bilan de 2017.

Le directeur général de l’Office national des droits d’auteur et droits voisins (ONDA), Sami Bencheikh El-Hocine, a convié la presse dans la matinée d’hier au Mama (Alger), pour donner le bilan de 2017, et d’annoncer les grandes lignes de l’année en cours.
À propos des manifestations concoctées pour 2018, Sami Bencheikh a annoncé la tenue de deux évènements phares. Le premier, considéré comme l’un des plus “importants”, se tiendra les 16 et 17 avril prochain au Centre international des conférences (CIC). “Pour la première fois, Alger abritera un congrès mondial des auteurs de l’audiovisuel. Cette rencontre verra la participation de plusieurs pays, notamment l’Argentine, l’Italie, la France, le Japon…”, a-t-il informé.
Ce rendez-vous, selon M. Bencheikh concernera des auteurs exerçant dans le domaine cinématographique et audiovisuel. “La Fédération des auteurs de l’audiovisuel est très puissante et elle a une renommée internationale. Elle sera présente à ce congrès pour débattre des problèmes du secteur, et elle renouvellera à Alger le comité exécutif à travers un vote”, a-t-il expliqué. Et de renchérir : “À cette occasion, nous essayerons de proposer des auteurs algériens pour intégrer ce comité, afin d’obtenir des sièges dans les instances de cette fédération.” Le DG de l’Onda a, par ailleurs, indiqué que la Fédération joue un rôle important dans le financement des films, car elle entretient des rapports avec toutes les institutions cinématographiques internationales. “Cette rencontre permettra, notamment à des cinéastes algériens de bénéficier d’aide pour la réalisation de leurs œuvres et la participation à des festivals internationaux”, a-t-il dit.  
Le deuxième évènement de cette année aura lieu le 17 avril (soit à la clôture du congrès). Il s’agit du Salon de la créativité qui devient cette année international. “Nous avons décidé de faire coïncider les deux dates pour faire participer les invités du congrès à cette 4e édition”, a informé l’orateur. Pour cette édition, qui se tiendra au Palais de la culture Moufdi-Zakaria, seront présents des artistes ainsi que des institutions activant dans le domaine des droits d’auteur d’Afrique et d’Europe. La dernière nouveauté aura lieu le 14 septembre. Il s’agit du prix Miriam-Makeba, initié lors du Forum des créateurs africains. “Ce prix qui sera doté de 50 000 dollars, sera remis à une personnalité culturelle africaine. D’ailleurs, le jury qui sera constitué de neuf membres, sera installé le 17 avril. L’Algérie sera représentée par le critique de cinéma et auteur Ahmed Bedjaoui”, a-t-il signalé.   

“150 milliards de centimes ont été reversés en 2017 pour 7 750 bénéficiaires”
Lors de cette conférence, Sami Becheikh El-Hocine est revenu également sur les résultats annuels de 2017. “Nous avons enregistré des résultats positifs entre 2016-2017, le taux de croissance est de 8,57% pour l’an dernier”, a souligné le DG de l’Onda. Il a été précisé que les fonds récoltés en 2016 sont de 460 milliards de dinars, alors que pour 2017, le montant est de 510 milliards de dinars (dans toutes les formes d’exploitation des œuvres). “L’opération de paiement des répartitions effectuée en 2017 a été réalisée grâce aux fonds de 2016”, a-t-il indiqué. Pour les droits d’auteur, il a été reversé 96 milliards de centimes pour 4 932 bénéficiaires. Quant aux droits voisins, pas moins de 59 milliards de centimes ont été répartis sur 2 618 bénéficiaires. “Pour les droits d’auteur et droits voisins, il a été octroyé au total 150 milliards de centimes pour 7 750 bénéficiaires”, a-t-il informé. Concernant les œuvres sociales, l’Onda a versé 44 millions de dinars. Ce fonds social représente l’allocation de retraite pour un total de 256 personnes entre auteurs et artistes. “Le seuil maximum est de 135 000 DA par trimestre, soit 45 000 DA par mois pour les retraités”. Au sujet des aides culturelles, M. Bencheikh a fait savoir que l’Onda a contribué avec 460 millions de dinars pour des festivals et différents évènements.


Hana Menasria  

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER