Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Culture / Culture

Célébration du 3e anniversaire de l’officialisation de tamazight

Apulée, Belaïd Ath Ali, Boulifa et Mammeri revisités

© Tighilt/ Liberté

Cette rencontre organisée dans le cadre de l’officialisation de tamazight a été animée par Dr Ikherbane Mohand Akli, Dr Saâdi Kaci, Dr Bellal Hakima, tous enseignants à l’université Mouloud-Mammeri de Tizi Ouzou, et modérée par l’archéologue Hamid Bilek, ancien cadre du HCA.

La salle de conférences de la maison de la culture Mouloud-Mammeri a abrité, jeudi, la deuxième journée de la célébration du 3e anniversaire de l’officialisation de tamazight dont le coup d’envoi a été donné, rappelons-le, mercredi matin à la bibliothèque principale de Tizi Ouzou. Cette importante rencontre a été marquée par une table ronde animée par Dr Ikherbane Mohand Akli, Dr Saâdi Kaci et Dr Bellal Hakima, tous enseignants à l’université Mouloud-Mammeri de Tizi Ouzou, et modérée par l’archéologue Hamid Bilek, ancien cadre bien connu du HCA.
Fait intéressant, cette conférence s’est tenue en présence de nombreux élèves du CEM Mouloud-Feraoun de Tizi Ouzou qui ont grandement profité de cette rencontre très enrichissante, puisqu’ils auront découvert, pour la plupart, des auteurs qui ont marqué la littérature algérienne de différentes générations à commencer par Apulée de Madaure, né vers 123-125 ap. J.-C. à Madaure (aujourd'hui M'daourouche, wilaya de Souk Ahras), premier auteur de l’Afrique du Nord avec son chef œuvre L’Âne d’or ou La Métamorphose. Dans ce sillage, Dr Ikherbane Mohand Akli a donné un aperçu global sur la biographie et l’œuvre d’Apulée qui est un personnage connu dans la littérature latine du IIe siècle notamment avec son œuvre L’Âne d’Or, premier roman de l’Afrique du Nord et le deuxième du monde romain après Le Satiricon de Pétrone. Nous n’en dirons jamais assez sur ce grand auteur qui est en fait un “touche-à-tout” puisqu’il s’est intéressé à plusieurs domaines, néanmoins l’œuvre essentielle d’Apulée de Madaure reste L’Âne d’or ou La Métamorphose surtout que cette œuvre exceptionnelle évoque de nombreux domaines tels que la littérature, la psychanalyse, la philosophie et la rhétorique. De son côté, Dr Bellal Hakima est revenue sur l’œuvre littéraire d’Izarar Belaïd, plus connu sous le nom d’auteur de Belaïd Ath Ali, né en 1909 au village d’Azrou Kellal (commune de Aïn El-Hammam), et décédé le 12 mai 1950 à Mascara. L’oratrice évoquera l’œuvre colossale de cet universitaire considéré comme le fondateur de la littérature kabyle du 20e siècle, alors que, de son côté, Dr Saâdi Kaci a parlé de deux autres monuments de la littérature algérienne et de la recherche dans le domaine anthropologique, à savoir Si Amar Ou Saïd Boulifa et Mouloud Mammeri qui, dit-il, “étaient d’un grand apport à la langue et culture amazighes”. Il est à souligner que cette seconde journée commémorative du 3e anniversaire de l’officialisation de tamazight a été aussi marquée par la projection du film Le menteur, de Ali Mouzaoui, et la présentation de la pièce théâtrale Célibattantes de Salah Houche, tandis qu’un concours d’écriture placé sous le thème de “Tutlayt n tmaziɤt seg timawit ɤer tira” (La langue tamazight et le passage de l’oralité à l’écriture) a été organisé dans les établissements culturels d’Azeffoun, de Draâ Ben Khedda, de Boghni et de Béni Yenni.


K. Tighilt

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER