Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Culture / Culture

Conférence de presse sur le programme des festivals culturels

Azzedine Mihoubi : “Au total, 77 festivals ont été retenus pour 2016”

© D.R.

Lors d’une conférence de presse animée hier au palais de la culture Moufdi-Zakaria, Azzedine Mihoubi est revenu sur le calendrier annuel des festivals et sur les changements apportés dans la programmation.

Le ministère de la Culture a organisé, dimanche  dans la matinée, au palais de la culture Moufdi-Zakaria, une conférence de presse sur le programme des festivals culturels de  2016. Dans son intervention, le ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi, est revenu sur la situation de ces manifestations, notamment la diminution du nombre des festivals et la restriction budgétaire.
“Suite à une étude approfondie et minutieuse avec tous les responsables du secteur culturel, il a été décidé de diminuer les festivals à l’échelle nationale. Dorénavant, le ministère compte un total de 77 festivals nationaux, internationaux et locaux à travers le pays », a indiqué Azzedine Mihoubi. À rappeler que le calendrier culturel comprenait 186 festivals dans diverses disciplines, mais, à partir de cette année, 28 festivals internationaux, 31 nationaux et 18 locaux (77 festivals) sont au menu. “Il était important pour nous de garder les festivals internationaux, car, ils représentent notre pays à l’étranger”, a-t-il souligné. Au sujet du budget alloué pour ces manifestations, les festivals seront financés avec le reliquat des budgets de 2015, ce dernier est à hauteur de 39,29%.
Pour le bon déroulement des festivals, le ministère prévoit la réalisation de formation pour les commissaires sur la gestion financière. “Notre objectif est de professionnaliser ces organisateurs. Il faut qu’ils apprennent à gérer les dépenses. Ils seront obligés de se contenter du budget alloué, car, ils n’auront pas un sou de plus”, a expliqué Azzedine Mihoubi. Et d’ajouter : “D’ailleurs, un cahier des charges a été réalisé par le ministère qui sera soumis aux organisateurs afin de respecter le bon fonctionnement de ces manifestations.”
Outre le volet financier, plusieurs changements seront apportés dans l’organisation de ces événements, notamment sur la durée du festival (moins de dix jours). “Nous avons, également, revu la programmation de quelques festivals. Certains demeureront annuels et d’autres auront lieu une année sur deux.”
Le ministre est revenu, entre autres, sur les événements “annulés”. “Pour des raisons administratives et de programmation, nous avons suspendu cinq festivals, notamment celui des arts de l’Ahaggar de Tamanrasset.”
Pour les festivals qui sont assez similaires vu qu’ils traitent quasiment du même sujet, il a été décidé de les “fusionner”, a-t-il précisé. Certains événements verront un changement dans l’appellation, mais garderont toujours le même “esprit”. Quant à la participation d’un grand nombre d’invités dans les festivals internationaux, le ministre a signalé que “les commissaires ne sont pas obligés d’inviter 70 personnes. Il faut miser sur la qualité et non la quantité”.  
Pour conclure, le ministre de la Culture a appelé le secteur privé à investir dans le domaine culturel, car, “l’État ne peut pas financer, organiser et produire à lui seul toutes les manifestations culturelles”. À cet effet, il a donné carte blanche aux directeurs de la culture d’organiser des activités culturelles à l’aide de sponsoring.


Hana Menasria


Retrouvez la liste des festivals sur le site : www.m-culture.gov.dz" www.m-culture.gov.dz

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER