Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Culture / Culture

Le club hippique abritera le concert

Babylone fait son come-back à Annaba

© D. R.

Dans l’optique d’offrir un moment de détente aux mélomanes annabis avides de loisirs et d’activités culturelles, l’agence Oxygène Prod Management organise pour jeudi 11 juillet, à partir de 20h au club hippique de la ville, un méga concert du groupe Babylone. Dans le communiqué de presse, les organisateurs expliquent que cette initiative est née pour sortir les jeunes de leur léthargie. “La scène culturelle à Annaba est plutôt fade.

Quelques soirées de malouf et de chaâbi ont été animées à l’occasion du festival national de la chanson citadine, durant le mois de Ramadhan, et depuis, plus rien. C’est la sécheresse culturelle ou du moins musicale.” Et d’ajouter : “La jeunesse ne trouve pas de lieu pour se divertir et décompresser. À Annaba ou bien dans les autres villes de l’Est, la vie culturelle est terne, pour ne pas dire morte. Notre jeunesse se sent marginalisée.” Suite à cette situation déplorable, Mohamed El-Amine Boulahrouf, interne en médecine, a “décidé de prendre les choses en main”, et ce, en organisant ce concert avec son frère et un ami.

“Faut-il à chaque fois se déplacer à Alger pour assister, le temps d’une soirée, à un concert de musique et rentrer ? Les habitants d’une ville comme Annaba n’ont-ils pas le droit de se défouler d’une manière saine ? C’est avec ces idées et ces questions que nous avons eu l’idée, mon frère, un ami et moi, d’organiser un événement à la hauteur des attentes du public bônois”, est-il précisé. Résigné à redonner vie à sa ville, le trio a donc décidé “d’arrêter de se plaindre et d’agir”. Pour rappel, la formation Babylone s’est distinguée sur la nouvelle scène algérienne, grâce à son titre Zina, qui a été visionné à sa sortie par des centaines de millions de personnes sur Youtube, et repris dans plusieurs langues, notamment en français et en allemand.

Le chanteur Amine et ses acolytes s’étaient déjà produits dans la Coquette en 2015, et l’évènement avait “connu un succès monstre. Le nombre de personnes présentes dépassait largement le double des places assises disponibles. C’est dire l’engouement du public annabi pour ce genre de musique progressiste”. À ce propos, les organisateurs insistent sur le fait que ce concert “devrait connaître une forte affluence du public, et sera organisé dans un registre calme et doux, tout en étant rythmé”. Pour les intéressés, le billet est à 1 500 DA.
 

H. M.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER