Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Culture / Culture

Après cinq ans d’absence

Bob Dylan envoûte Montréal

©D. R.

Salle comble et décor sombre : c’est à l’image de l’artiste qui a envoûté Montréal l’espace d’un concert unique, ce vendredi soir au centre Bell. Veste blanche, pantalon noir, Bob Dylan est arrivé sur scène droit dans ses sabots, lui qui n’aime pas les flonflons flamboyants. Sans tarder, le légendaire poète entre dans son sujet, sans fioritures ni commentaires. “Ni bonjour ni bonsoir”, remarque un fan du chanteur américain. Au piano ou debout devant le micro, il aligne ses œuvres dans un ordre sans doute voulu. L’essentiel de son répertoire y passe.
Durant une heure et quarante-cinq minutes, le Prix Nobel de littérature a donné le meilleur de lui-même pour satisfaire une foule de fans enthousiastes qui le salue par des standing-ovations chaque fois que les instruments de musique se sont tus. Les textes de Dylan, notamment Blowin in the wind qui a été adapté par Aït Menguellet dans son album Tawriqt tacebhant, n’ont pris aucune ride, malgré l’usure du temps et l’accélération des événements.  
“Combien d’années une montagne peut-elle exister, Avant d’être engloutie par la mer ? Oui, et combien d’années doivent exister certains peuples, Avant qu’il leur soit permis d’être libres ? Oui, et combien de fois un homme peut-il tourner la tête, En prétendant qu’il ne voit rien ?

La réponse, mon ami, est soufflée dans le vent”, chante Bob Dylan.
Sur scène, l’auteur-compositeur-interprète américain a le don de captiver son auditoire, grâce à sa puissante voix et des mélodies bien agencées. Avec des morceaux d’anthologie comme Things have changed, Tangled up in blue ou encore la reprise de Sinatra Why try to change me now, le public ne pouvait être mieux servi, transporté merveilleusement dans l’univers de la mémoire de la musique américaine. Bob Dylan et ses talentueux musiciens ont quitté la scène vers 21h30. Mais sous l’insistance du public, ils reviennent pour une chanson ou deux. Une dernière pour la route, comme on dit, avant de saluer le public, lui qui, ce vendredi soir, n’a pas vu le temps passer. “Un régal, ce spectacle de Dylan, la légende vivante”, commente-t-on à la sortie.
Natif en 1941, Bob Dylan, de son vrai nom Robert Allen Zimmerman, est considéré comme une figure majeure de la musique populaire américaine. Chanteur flamboyant, il a bouleversé le paysage artistique américain des sixties. Après des succès artistiques, sa carrière sera couronnée par l’obtention en octobre dernier du Prix Nobel de littérature “pour avoir créé de nouvelles expressions poétiques dans la grande tradition de la chanson américaine”.  

De Montréal : Yahia Arkat



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER