Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Culture

Constantine

Commémoration du 61e anniversaire de la mort de Zighoud Youcef

© D.R.

La commune de Zighoud-Youcef, dans la  wilaya de Constantine, a commémoré samedi le 61e  anniversaire de la mort  du martyr Zighoud Youcef, tombé au champ d’honneur le 23 septembre 1956.
Les autorités locales de la wilaya de Constantine, accompagnées de moudjahidine, d’enfants de chouhada, d’élus locaux et de nombreux citoyens,  se sont rendus au Carré des martyrs du chef-lieu de la daïra qui porte le  nom de l’ancien chef de la Wilaya II historique, où ils se sont recueillis  devant la stèle commémorative, érigée à sa mémoire, ont lu la fatiha du  Saint coran et ont déposé une gerbe de fleurs sur la tombe de ce héros de  la Révolution. Zighoud Youcef est né le 18 février 1921 à Condé Smendou, une commune de  la wilaya de Constantine, qui porte actuellement son nom. Il débuta son  militantisme au sein du PPA (Parti du peuple algérien)  à l'âge de 17 ans  et milita au MTLD (Mouvement pour le triomphe des libertés démocratiques),  puis devint membre actif de l'OS (Organisation spéciale), avant son  arrestation et son incarcération en 1950 et puis sa spectaculaire évasion en avril 1954 de la prison de Annaba. Étant membre des 22 historiques, il participa aux préparatifs du déclenchement de la guerre de Libération. Il fut adjoint du chahid Didouche Mourad avant de lui succéder le 18 janvier 1955 après sa mort.
Zighoud Youcef fut l’architecte des offensives du Nord Constantinois le 20  août 1955 qui constituaient un tournant décisif dans le combat du peuple  algérien contre l’oppresseur. À son retour du congrès de la Soummam, tenu le 20 août 1956, et alors que Zighoud se déplaçait pour la réorganisation  des troupes et l'explication des décisions du congrès, il fut pris dans une  embuscade au lieudit El-Hamri, sur les hauteurs de Sidi Mezghiche, dans la wilaya de Skikda, où il tomba au champ d'honneur un certain 23 septembre  1956 à l'âge de 35 ans.


APS

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER