Scroll To Top

Culture / Culture

Culture

… culture en bref…


Amar Ezzahi devra être transféré à l'étranger pour des soins
 Le maître de la chanson chaâbi Amar Ezzahi, 75 ans, devra être transféré à l'étranger pour des soins particuliers, a annoncé dans la soirée de lundi, le ministre de la Culture Azzedine Mihoubi sur sa page Facebook. Azzedine Mihoubi a indiqué que “l'état de santé de Amar Ezzahi nécessitait des soins dans un établissement spécialisé à l'étranger”, sans plus de détails sur la date ni sur le pays où doit être transféré le chanteur. Le ministre de la Culture a précisé que “toutes les dispositions pour une prise en charge totale de l'artiste ont été prises par le ministère du Travail et de la Sécurité sociale et celui de la Culture sur instruction du président de la République Abdelaziz Bouteflika”. Amar Ezzahi avait été hospitalisé en septembre dernier à Alger pour un malaise avant de quitter l'hôpital après une amélioration de son état de santé. Considéré comme un des maîtres de la chanson populaire algéroise, Amar Ezzahi, Amar Aït Zaï de son vrai nom, a débuté sa carrière à la fin des années 1960 en s'inspirant du style d'un autre grand interprète, Boudjemâa El- Ankis (1927-2015). Réputé pour sa discrétion, l'artiste, anime depuis près de 50 ans des fêtes familiales. Sa dernière apparition sur scène remonte à 1987 à Alger lors d'un concert à la Salle Ibn-Khaldoun.
APS

Fellag  présentera son nouveau monologue  “Bled Runner”  à Montréal : L’humoriste algérien, Mohamed Fellag, sera à Montréal pour présenter son nouveau spectacle
Bled Runner, du 24 au 26 novembre, à la salle L’Olympia. Ce show se veut un florilège d’actualités brûlantes racontées autrement dans ses spectacles antérieurs. Fellag rit de lui-même avant de brocarder ses compatriotes dans un humour hilarant. Son humour constitue une bouffée d’oxygène dans une atmosphère suffocante. Depuis son exil à Paris, l’humoriste a donné une autre perspective à son travail de scène. Connu au Québec pour son rôle dans le film Monsieur Lazhar, de Philippe Falardeau, l’ancien directeur du Théâtre régional de Béjaïa, revient à Montréal pour conter au public québécois ce pays atteint d’une sorte de folie qui pousse plus d’un à courir comme dans une quête éperdue du temps qui passe.
Y. A.

L’évènement est organisé par le journal Alfa :  “Couscous des Amériques”
 Le journal Alfa organise le samedi 26 novembre, la troisième édition du “Couscous des Amériques”, un évènement caritatif de levée de fonds en vue de soutenir le mensuel fondé par l’ancien journaliste de l’hebdomadaire Algérie- Actualité, Mustapha Chelfi. La rencontre coïncide avec les 20 ans du journal. Le directeur de Alfa a lancé récemment un appel à des porteurs de fonds qui souhaiteraient investir. “Couscous des Amériques” est parrainé par l’artiste Lynda Thalie. À rappeler que Alfa est le doyen des journaux communautaires algériens à Montréal. Depuis, d’autres journaux ont enrichi l’espace médiatique, surtout que la communauté algérienne commence à s’agrandir avec plus de 100 000 membres établis essentiellement dans la grande région de Montréal.
Y. A.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER