Culture / Culture

Culture

…Culture En Bref…

Ouargla : Installation du bureau de l'association culturelle El-Djahidhia
L'association culturelle El-Djahidhia a ouvert dernièrement un bureau dans la ville d’Ouargla. Lors de la cérémonie d’inauguration, qui s’est tenue à la maison de jeunes Kheireddine de Touggourt, l’événement a vu la présence du vice-président de l'association, plusieurs chefs de bureau agréés à l'échelle nationale et un nombre important d'artistes et d'écrivains de la région d'Oued Righ. Après avoir installé le bureau, un programme d'activités intitulé “le printemps d'Oued Righ” a été concocté durant le week-end dernier. Cette manifestation a été marquée par des soirées artistiques, poétiques, des sorties touristiques et des conférences. “Notre objectif est d'apporter une valeur ajoutée à la scène artistique et culturelle dans la région. Et de construire un individu conscient et positif qui contribuera à l'évolution de la société algérienne. Nous sommes à l'époque où la mondialisation a rasé tout ce qu'elle a trouvé sur son chemin. Cette mondialisation qui a secoué les fondations de base de la société algérienne”, dira la présidente du bureau fraîchement installée, Salima Djellabia. Et d'ajouter : “C'est grâce à la culture que nous pouvons construire la société. À l'aide de la comptine, du poème et du théâtre qui véhiculent des messages d'éveil et d'espoir à destination des individus et de toute l'humanité.”

Ammar Dafeur

Le festival se tiendra du 16 au 18 mars à la cité Phocéenne : L’AARC réitère sa participation au Babel Med Music
Pour la septième année consécutive, l’Agence algérienne pour le rayonnement culturel (AARC) prendra part au 13e Festival international Babel Med Music, qui se tiendra du 16 au 18 mars prochains, à Marseille. À travers ce rendez-vous, qui se veut une “plateforme culturelle et économique pour les musiques du monde”, l’agence veillera à promouvoir, diffuser, et accompagner la musique algérienne à travers des “tournées, résidences d’artistes, et programmation au niveau de festivals internationaux”, est-il mentionné dans le communiqué adressé à notre rédaction. Cette année sera, par ailleurs, caractérisée par l’ouverture du festival du jazz “pour relier entre elles des musiques riches d’influences, d’inspiration et d’improvisation, comme une évidence”, peut-on lire sur le site du festival. En sus de cette nouveauté, des rencontres professionnelles, tables rondes, conférences et speed-meeting auront lieu au J1, où se réuniront près de 2000 professionnels, avec plus de 150 stands et 850 structures issues de l’industrie musicale et du secteur culturel. À noter que lors des éditions précédentes, l’AARC aura accompagné de nombreux artistes algériens, à l’instar de Caméléon, Freeklane, Djmawi Africa (2012 et 2016), Babylone, ou encore El Dey, Tarbaat (2013).

R. C.