Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Culture / Culture

Installation artistique à Tajmaat de Tiferdoud

Denis Martinez : “J’interviens avec une œuvre éphémère”

Denis Martinez dans son atelier. © Tighilt/Liberté

Le festival Raconte-Arts, qui se déroule depuis jeudi dernier au village Tiferdoud (commune d’Abi Youcef, à Tizi Ouzou), continue de drainer des milliers de personnes qui viennent surtout le soir pour profiter des animations et des différents ateliers assurés par des artistes de divers horizons. C’est aussi l’occasion de côtoyer et de découvrir le travail d’artistes de renom tel Denis Martinez qui, depuis l’ouverture du festival, procède à une installation artistique au cœur même du village Tiferdoud et en ce lieu symbolique appelé Tajmaât, lieu où sont organisés durant toute l’année les réunions du village. L’installation est réalisée à l’aide de tuiles anciennes récupérées au village hôte du festival. “Lorsque je rentre dans un festival, comme c’est le cas à Tiferdoud, je m’installe avec ma propre activité. C'est-à-dire dans chaque lieu j’interviens avec une œuvre éphémère et dans un lieu stratégique du village, comme ici à Tajmaât, et le choix de l’endroit s’est fait en accord avec le comité de village, et puis l’œuvre est réalisée avec des éléments qui sont en accord avec l’esprit du festival”, nous dira Denis Martinez tout en expliquant que “pour ce travail élaboré dans le cadre du festival Raconte-Arts, à Tiferdoud, le choix s’est concentré sur de vieilles tuiles du village qui ne sont pas industrielles mais plutôt artisanales, réalisées avec les mains des hommes”.
“J’ai demandé 35 tuiles qui porteront un symbole, celui de l’abeille qui représente la solidarité et le travail collectif qui vient se poser sur les vieilles tuiles. Ces tuiles sont aussi le symbole de la protection”, a-t-il indiqué. Et d’expliquer que le chiffre 35, représentant les 35 tuiles, symbolise les cinq doigts de la main multiplié par les sept jours que durera le festival, précisant que l’abeille a pris symboliquement l’envol depuis Taourirt El-Hadjadj en 2004, durant la première édition du festival Raconte-Arts, pour atterrir sur les tuiles du village à Tiferdoud. Et de conclure : “Ces tuiles représentent l’histoire du village, et les abeilles symbolisent la créativité…, et toute l’œuvre restera ici, à Tiferdoud !”


K. Tighilt


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER