Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Culture / Culture

Elles sont animées par des artistes et comédiens locaux

Dernières soirées estivales pour les Témouchentois

En parallèle aux activités artistiques et culturelles qui se déroulent à travers les plages du littoral témouchentois au profit des estivants, des familles et des vacanciers qui savourent les dernières journées de cette saison estivale. La Direction de la culture en collaboration avec la Maison de la culture de la wilaya et des municipalités concernées, a tracé un riche programme culturel et artistique au profit des populations des localités de l’intérieur de la wilaya, celles qui sont en quête de fraîcheur marine.  En effet, ce sont pas moins d’une vingtaine de communes rattachées à six daïras sur les huit que compte la wilaya qui ont bénéficié de soirées artistiques avec la programmation de spectacles animés par les troupes musicales, folkloriques et théâtrales locales. Le week-end dernier, c’était à la placette publique de la commune de Tamzoura d’accueillir la troupe de danse allaoui de l’association Si El Khatib, l’artiste Saïd Kerfah et le comédien Pedro Mohamed Nacer qui a créé une ambiance particulière chez le jeune public, notamment les enfants (les femmes n’ont toujours pas droit à ce genre de soirées) assoiffés de distraction et de loisirs dans cette contrée éloignée de la wilaya de Aïn Témouchent et dont on ne parle que lorsqu’il s’agit de sa zone industrielle et des postes d’emploi qu’elle devra générer. Le programme artistique se poursuivra cette semaine au niveau de la commune de Hammam Bou Hadjar, El-Maleh et Aïn Témouchent. En effet, c’est sur initiative de la Direction de la culture de la wilaya de Aïn Témouchent dans le but de ne pas priver cette partie de la population de la wilaya de ce genre d’animation que des soirées artistiques ont fait l’objet d’une riche programmation mais aussi et surtout pour donner plus de chance aux artistes et comédiens locaux de faire valoir leur talent et ne pas chômer en organisant ces activités à travers les localités de l’intérieur. Il faut dire que la placette publique de Tamzoura qui a vécu cette soirée a drainé la grande foule. Des voix se sont donc élevées auxquelles s’est joint celle des élus pour revendiquer une programmation régulière d’animation à même de participer à la lutte contre les fléaux sociaux en raison d’une oisiveté destructrice dans le milieu juvénile.   

M. LARADJ


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER