Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Culture / Culture

Représentation du spectacle “Le pommier des orphelins”

Des marionnettes grandeur nature

Le spectacle a déja été présenté à Akbou. © Tighilt/Liberté

Le 15e festival Raconte-Arts a abrité ce spectacle composé de marionnettes géantes, présenté par l’association Étoile culturelle d’Akbou, et mis en scène par Pauline de Coulhac et Akli Outamazirt.

Dans le cadre des activités organisées au festival Raconte-Art, qui se déroule depuis le 19 juillet au village Tiferdoud (commune d’Abi Youcef, à Tizi Ouzou), l’association Étoile culturelle d’Akbou a présenté le spectacle de marionnettes géantes Le pommier des orphelins. Cette pièce de la troupe Tirga Yedduklen a été mise en scène par Pauline de Coulhac et le comédien et poète Akli Outamazirt.  
Cette représentation, tirée d’un texte collectif, a été réalisée dans le cadre d’un projet culturel intitulé “Des rues et des rêves” issu de la collaboration de Touiza solidarité, l’Étoile culturelle d’Akbou et la compagnie “Les grandes personnes d’Aubervilliers”.
Selon Akli Outamazirt, de l’association Étoile culturelle d’Akbou, le projet consiste notamment à “la création au sein de notre association, d’une compagnie théâtrale de rue pérenne et autonome dont les comédiens sont issus de la commune mais aussi des localités voisines”.
Le projet a débuté, selon les indications de notre interlocuteur, par des ateliers de création et de fabrication de ces marionnettes géantes. “De mai 2016 à février 2018, trois ateliers de formation et de création artistiques ont été initiés et abrités par notre association alors que la prise en charge financière et logistique a été assurée par Touiza solidarité. Quant à l’encadrement artistique, il a été effectué par la compagnie Les grands personnes”, a-t-il expliqué.
En effet, le premier atelier, initié en mai 2016, a été consacré à la manipulation des marionnettes géantes et à l’apprentissage du masque et de ses contraintes. Ensuite, au mois d’octobre, il a été dispensé un atelier d’écriture, qui a été notamment marqué par l’écriture d’une chanson par le célèbre poète Ben Mohammed.
À noter que le spectacle Le pommier des orphelins a été présenté à Akbou dans le cadre du premier tournoi international de football féminin, à Oran, lors de la journée du vivre-ensemble, et à Blida lors de la semaine culturelle de Béjaïa pour atterrir à Tiferdoud, est-il encore expliqué par le dynamique animateur Akli Outamazirt, appelé “D’Akli” par le reste de la troupe !
Pour sa part, la talentueuse comédienne Boubektitene Sihem a signalé que “la réalisation du spectacle est passée par de nombreuses étapes dont une résidence d’écriture, puis par des ateliers de manipulation des marionnettes  ce qui a impliqué un important effort physique”. Selon les organisateurs, Le pommier des orphelins sera donné dans d’autres villes du pays.


K. Tighilt

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER