Scroll To Top

Culture / Culture

En attendant le bilan définitif

Désaffection sensible du public au Sila

Après des déambulations sans fin dans les allées du Palais des expositions, il est peut-être temps de faire une courte pause. On avance que l'année dernière, un million et demi (!) de visiteurs se sont rendus au Sila. Combien seront-ils cette année ? Pour l’observateur avisé et les habitués, le constat est unanime et sans appel : en termes de fréquentation, le Sila a vu, cette édition 2016, le nombre de ses visiteurs baisser sensiblement. Cette diminution largement perceptible n'est pas sans susciter quelques inquiétudes. D’abord, la baisse du nombre de visiteurs entraîne en conséquence une réduction des recettes pour les exposants qui voient, d’ordinaire, dans cette manifestation très attendue une bonne opportunité commerciale. “Nous sommes étonnés et quelque peu préoccupés !” avoue, d’emblée, Selma Hellal des éditions Barzakh qui continue, néanmoins, à croire en cet évènement culturel. Optimiste face à la crise, elle n’estime pas moins que le Sila aurait toujours, d'une manière ou d'une autre, des retombées positives sur le développement national en Algérie. Mais doit-on renoncer à parler de la vitalité du secteur de l’édition qui, dit-on, serait en pleine expansion en Algérie ? “Il s’agit d’une année correcte sans plus. On doit se résoudre à l’idée que les bonnes années sont désormais derrière nous”, estime, fataliste, pour sa part, un éditeur, sous le sceau de l’anonymat. “On est, certes, loin de la fréquentation-record des années précédentes. Même l’engouement n’est plus ce qu'il était”, affirment à l’unisson Athmani Seddik et Alia Mounir, des lecteurs coutumiers du Sila et qui viennent, notons-le, chaque année de la lointaine Sedrata. Cela dit, rien que la présence de ces deux passionnés de lecture qui ont du effectuer un trajet de plus de 500 km est plutôt rassurante et même de très bon augure pour l'événement culturel le plus populaire en Algérie soumis, lui aussi, aux vicissitudes de la rente pétrolière.

M.-C.L.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER