Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Culture / Culture

Alejandro Polanco Matas, ambassadeur d’Espagne, lors d’une conférence de presse à Alger

“Développer nos activités culturelles à travers tout le pays”

L’ambassadeur Alejandro Polanco Matas. © D. R.

Lors de cette rencontre organisée dans le cadre du lancement du programme annuel de l’Institut Cervantès, l’ambassadeur est revenu sur le bilan de 2016 ainsi que sur la “volonté” de maintenir l’activité culturelle en Algérie et l’enseignement de l’espagnol.

Dans le cadre de la promotion des activités culturelles des Instituts Cervantès d’Alger et d’Oran, une conférence de presse a été donnée hier matin, par les directeurs de ces établissements. Avant d’annoncer les grandes lignes du programme prévu pour 2017, et le bilan de l’an dernier, Alejandro Polanco Matas, ambassadeur d’Espagne en Algérie, a tenu à préciser que dans le “cadre de maintenir notre activité culturelle” en Algérie, “nous ne voulons pas organiser les manifestations seulement à Alger et à Oran. Nous avons la volonté de développer les événements dans d’autres wilayas, comme Tlemcen, Annaba, Béjaïa…”. Et d’ajouter : “Nous avons cette volonté de toucher tout le territoire national, d’ailleurs, nous comptons organiser des activités dans le Sud, à l’instar de la ville de Biskra.” D’ailleurs, pour la réussite de cette démarche, il a informé qu’il y a “une forte collaboration avec le ministère de la Culture algérien”.
Outre l’organisation des événements culturels dans les différentes villes du pays, l’ambassadeur a également évoqué la coopération dans le domaine de l’éducation. “En coordination avec le ministère de l’Éducation, nous allons organiser la 3e édition de la formation en langue espagnole des professeurs de lycées. C’est un volet important, car il faut le rappeler, l’Algérie compte pas moins de 700 professeurs et 40 000 élèves en langue espagnole.” À ce propos, M. Matas a souligné que l’institut d’Alger a renforcé l’enseignement de cette langue à travers la rénovation de la salle qui a “connu une augmentation dans le nombre des apprenants”. D’ailleurs, Raquel Romero, directrice de l’Institut Cervantès d’Alger, a appuyé les propos de l’ambassadeur en indiquant que “durant l’année écoulée, pas moins de 3 200 élèves ont suivi des cours d’espagnol au sein de son établissement”.
Avant d’annoncer les grandes lignes de l’agenda 2017, les conférenciers ont dressé le bilan de l’année dernière, qui, pour rappel, a été marquée par la célébration du 400e anniversaire de Cervantès. À cette occasion, il a été organisé des séminaires à Tlemcen et à Alger, et l’édition de deux ouvrages, notamment la traduction en arabe de Don Quichotte (appuyé par des travaux de chercheurs algériens et espagnols), et Don Quichotte de la Manche destiné aux enfants. Les intervenants ont signalé également que l’ouverture de l’“Espace Espagne” qui a accueilli des représentations, des spectacles et des expositions…, devient “une référence dans la capitale”, a estimé l’ambassadeur.
Pour revenir au programme, les férus de culture espagnole pourront découvrir tout au long de cette année, la participation de l’Espagne aux différents festivals tels que le Fibda, le Sila et la musique symphonique. Il y aura également des concerts de flamenco et de musique andalouse, des expositions, des ateliers de poésie… Par ailleurs, figurent au menu diverses conférences et tables rondes, à l’instar de la présentation du livre Algérie-Espagne : des ponts à travers l’histoire, le cinéma algérien et espagnol et une rencontre autour d’écrivains et de reporters de guerre.


Hana Menasria

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER