Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Culture / Culture

Colloque “les voix interculturelles des langues et des cultures” à l’université de Batna

Différence, pluralité, diversité…


L’université de Batna et plus particulièrement la faculté des lettres et langues étrangères, département du français, renoue avec les lettres, la littérature et les hommes de lettres, dans ce colloque de dimension internationale, intitulé “Les voix interculturelles des langues et des cultures” (les 15, 16 et 17 avril), comme nous l’affirme le président du colloque M. Saïd Khadraoui. En effet le colloque, ou plus exactement son thème, traite d’un sujet des plus actuels en l’occurrence la différence, la pluralité et la diversité. C’est le vivre-ensemble dans la diversité et la pluralité qui seront abordés pendant ces 3 jours, lors de conférences, débat et ateliers, qui vont être certainement des plus riches et dont profiteront à coup sûr les étudiants qui seront présents. Le colloque pluridisciplinaire offrira l’occasion aux participants de confronter leurs résultats d’échanges et de partager leurs expériences culturelles et interculturelles. Des  axes de recherches sont proposés lors de ce colloque : littérature et interculturalité, didactique des langues, cultures et pédagogie interculturelle, contactes des langues et interculturalité, interculturalité et idéologie, interculturalité et francophonie, les arts et les enjeux interculturels…
Plusieurs ateliers seront ouverts à l’occasion, encadrés par des docteurs et autres spécialistes, dont le président du colloque M. Saïd Khadraoui, modérateur du 1er atelier, qui traite de la langue-culture entre écriture et mondialisation, prendront part à ce travail de groupes des enseignants universitaire Algériens et des étrangers en provenance de la Côte d’ivoire.
D’autres ateliers traiteront de l’éducation interculturelle et pluriculturelle, aussi la communication interculturelle entre enseignement et littérature ou encore le français dans le monde. Des enseignants universitaires feront le déplacement des quatre coins du pays, Alger, Guelma, Blida, Sétif, Tlemcen ; ils feront profiter les étudiants de leurs différents travaux qu’ils ont effectués dans leur régions respectives avec des particularités et similitudes, le propre de la langue et de la culture. Eu égard aux contacts imposés par les temps modernes, la notion de l’interculturalité est aujourd’hui liée à des problématiques complexes, plurielle et évolutives. C’est pourquoi écrivains, didacticiens, pédagogues, linguistes, traducteurs, philologues, historiens et artistes sont conscients des effets majeurs de la conscience interculturelle. C’est ainsi que s’annonce et s’amorce l’argumentaire, où la relation langue-culture sera mise à l’honneur. Au lieu d’une dualité, il y aura une harmonie, un échange de dialogue et la construction d’un commun, aussi bien linguistique, culturel,qu’ identitaire. En un mot, faire de la pluralité et de la diversité une richesse, mais surtout un partage. La langue permet la connaissance de l’autre et du moi.

H. TAYAB



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER