Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Culture / Culture

8ème festival international de la bande dessinée (FIBDA)

« Dis le moi en bulles »

Affiche du festival international de la bande dessinée d’Alger (FIBDA)

Du 6 au 10 octobre, se tiendra cette édition à l’OREF, qui verra la participation de 32 pays, dont l’invité d’honneur sera la Corée du sud. Tout au long des cinq jours, les mordus de la BD, et les artistes, auront l’occasion d’assister à des conférences, un colloque, des spectacles et des expositions de bédéistes de cultures différentes.

Pour la 8ème édition de ce rendez-vous incontournable, la commissaire du festival Dalila Nedjem, ainsi que toute son équipe, ont organisé une conférence de presse, ce mardi, à Riadh El Feth. Cette rencontre a permis aux organisateurs de dévoiler le programme du festival international de la bande dessinée d’Alger (FIBDA), qui se déroulera du 6 au 10 octobre prochain sous le slogan « Dis le moi en bulles ». Tant attendu par les amoureux du 9ème art, la manifestation sera ponctuée par la présence de plusieurs noms de la BD nationale et internationale, qui animeront des ventes-dédicaces, des conférences, des tables rondes. A ces activités il faut ajouter les spectacles pour petits et grands. La nouveauté de cette édition est la tenue d’un colloque intitulé « Festival, outil de développement culturel : Comment au-delà de l’aspect festif d’un festival sont libérées des énergies créatrices au service du développement culturel et économique de notre société ». A ce propos, Dalila Nedjem a précisé que « ce colloque va réunir 9 présidents de festivals, notamment ceux d’Italie, du Canada, de la Belgique…Ces présidents débattront sur ce que les festivals ont apporté dans leur pays dans les domaines économique, social et culturel ».

Lors de cette édition, le FIBDA, fera découvrir en avant-première l’album « Un maillot pour l’Algérie », qui sortira l’an prochain en France. « Cet ouvrage réalisé par deux français et un portugais, raconte l’histoire des 11 footballeurs algériens qui en 1958, à la veille de la coupe du monde de football quittèrent la France clandestinement et rejoignirent un camp du FLN en Tunisie », a-t-elle signalé. Et d’ajouter : « Au FIBDA sera présents les auteurs et quelques uns des footballeurs algériens ». Autre nouveauté aussi, la présentation d’un film d’animation réalisé par 28 élèves durant la formation donnée du 2 août au 6 septembre dernier. Dans le but de faire sortir le FIBDA de l’esplanade de l’OREF, les formateurs animeront des ateliers d’écriture et de lecture dans des écoles à Ain Taya, Alger centre, dans deux hôpitaux de la capitale et une école pour autiste. « Nous avons réalisé un partenariat avec le ministère de la jeunesse et des sports, les formateurs proposeront des ateliers dans tout le pays dans les différents centres de jeunesse. D’ailleurs, le travail effectué sera présenté lors de la prochaine édition ». Concernant, les participants, le festival comptera 32 pays, et 13 maisons d’éditions algériennes. Quant au pays d’honneur, après le Brésil l’année dernière, cette année c’est au tour de la Corée du sud, qui exposera dans un chapiteau de 300 mètres carré. « Sa participation sera marqué par deux volets : une belle exposition poignante sur la guerre. Et pour le deuxième, elles présentera ses jeunes auteurs ». Le continent noir  sera présent à travers l’exposition « l’Afrique en partage » qui va réunir cinq bédéistes du Mali, le Congo, le Bénin, la Côte d’Ivoire et le Sénégal. Le FIBDA rendra hommage cette  année à des bédéistes « c’est  la grande équipe de M’quidech qui sera honorée pour l’ensemble de son travail ».

Concernant, le concours du festival, le jury était « très » satisfait par le niveau de cette année, d’ailleurs, cinq prix ont été créés pour cette session dans différentes catégories. Quant au volet jeunesse qui « demeure l’évènement capital de cette 8ème édition », les petits auront l’occasion de participer à des ateliers artistiques, à des lectures de BD et à des projections de films d’animations. Les mordus de mangas, de bd et jeux vidéos, pourront quant à eux participer au grand concours Cosplay.    

Hana Menasria

Publié dans : BD,FIBDA

ARTICLES CONNEXES

  • Première édition du Comic Con Algérien
    Entre comics, mangas, gaming et cosplay (vidéo)

    Les amoureux de la pop culture auront rendez-vous, du 23 au 25 mars, avec la première édition du Comic Con. Un événement organisé au Palais de la culture Moufdi-Zakaria, destiné aux fans des films, comics, mangas, gaming et cosplay.

  • Une vidéo retraçant le festival
    La 9e édition du Fibda en images

    L’esplanade de Riadh El Feth a accueilli du 04 au 08 octobre la 9 édition du Festival international de la bande dessinée d'Alger (Fibda).

  • CONCOURS COSPLAY AU 8ème FESTIVAL INTERNATIONAL DE LA BANDE DESSINEE D’ALGER
    Les branchés ont trouvé leur temple

    Le concours du Cosplay était l’un des événements phares de ce FIBDA.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER