Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A LA UNE / Culture

Culture

Don de 900 ouvrages à la bibliothèque municipale de Chemorra

Ce don fait partie d’un programme, celui de doter les bibliothèques municipales d’ouvrages dans le but d’élargir la nomenclature proposée par les bibliothèques, Maisons de jeunes  et autres, dont certaines souffrent d’un manque de renouvellement des rayonnages.

Le passage de la caravane “Lire en fête”, initiée par la direction de la culture de Batna, dans la ville de Chemorra semble avoir ouvert l’appétit d’un lectorat aussi minime que diversifié soit-il. En effet, lors de la dernière édition du rendez-vous “Lire en fête”, les organisateurs ont eu la présence d’esprit de mettre le paquet et venir en force à Chemorra : bibliobus, théâtre pour enfants, ainsi que la présence de la majorité des ateliers : lecture, écriture trilingue (français, arabe, berbère), scrabble, dictée… que les bambins ont énormément appréciés.
Comme une récompense à un effort et une volonté palpable, plus de 900 ouvrages dans différentes disciplines et matières, mais aussi âges, ont été offerts par la direction de la culture de Batna.
Ce don fait partie d’un programme, à savoir doter les différentes bibliothèques, municipales et autres, de titres et ouvrages dans le but d’agrandir et d’élargir la nomenclature proposée par les bibliothèques, Maisons de jeunes  et autres, dont certaines, faut-il le reconnaître, souffrent d’un manque flagrant de renouvellement des rayonnages, sachant que dans les meilleurs des cas, le lot existant est dépassé, suranné.
Une mise à jour s’impose. Le premier responsable de la bibliothèque municipale de Chemorra, Samaï Abdelhamid, ne cache pas sa satisfaction, même s’il souhaite une meilleure approche, et que les livres puissent répondre au mieux aux attentes des abonnés qui sont au nombre de 1 051 adhérents à un mois de la fin de l’année 2013. Beaucoup d’étudiants fréquentent l’établissement ; certains demandent des ouvrages qui ne sont, hélas, pas disponibles, de même pour les lycéens et étudiants en classe d’examens. L’établissement (bibliothèque) est ouvert  tous les jours de la semaine (jeudi et vendredi compris) dans le souci de répondre et prendre en charge les doléances des lecteurs, surtout les enfants. Notre interlocuteur reconnaît que la bibliothèque ne vit plus dans l’oubli et l’anonymat comme jadis. L’apport périodique de livres donne de l’espoir. Le directeur de la culture de Batna nous informe que le don offert à Chemorra ne constitue pas une exclusivité et que d’autres agglomérations et des plus recluses auront leur part. D’ailleurs, certaines communes ont déjà bénéficié d’une livraison. M. Bougandoura, le directeur de la culture de la wilaya de Batna, parle d’une tradition : “Lire aussi bien un livre qu’une partition, une scène de théâtre ou autre doit devenir une tradition. Les animateurs, responsables d’ateliers, ne feront plus un travail factice ou d’occasions”.

R. H