Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Culture / Culture

Lauréat du 1er prix au salon international des arts plastiques en Tunisie

El-Ayeche Kabrine ou l’autostoppeur-surprise !

L’artiste El-Ayeche Kabrine. ©R. Karèche. / Liberté

Lauréat du premier prix au Salon international des arts plastiques qui s’est déroulé, tout récemment, à l’Aouina en Tunisie, El-Ayeche Kabrine a, faut-il le rappeler, honoré l’Algérie  par des représentations brutes de sa vie quotidienne et par l’exploration des thèmes sociétaux artistiquement traduits en toiles matérialisant son réalisme. Une consécration qui laisse deviner les compétences dont jouit cet artiste-peintre originaire de la Nice Saharienne, Biskra, mais aussi la volonté de fer qui se manifeste par son regard de poète et sa réflexion propre aux plasticiens professionnels. Cependant, ce qui  échappe à toute supposition favorisant l’exclamation de surprise est de savoir qu’à défaut de moyens et de soutiens, Kabrine a gagné l’Aouina en autostop pour prendre part à cet événement culturel après quatre jours de route de Tamanrasset à Tunis en passant par Khenchela et Tébessa. Rencontré en marge du Salon national de l’artisanat saharien, organisé du 25 au 31 décembre à Tamanrasset, il revient avec force détails sur cette expérience qui l’a profondément marqué. Toutefois, le mépris des représentants diplomatiques algériens en Tunisie reste gravé dans la mémoire d’El-Ayeche qui a su démontrer devant une assistance nombreuse et bigarrée que la mission d’un véritable ambassadeur ne peut aucunement se limiter au port de smoking ou au fait de se tirer à quatre épingles loin des scènes où l’on a patriotiquement honoré les couleurs nationales. “En arrivant à Tunis, après un parcours du combattant en autostop, j’étais contacté par une amie et la directrice de la maison de la culture de l’Aouina. Je reconnais que leur accueil chaleureux m’a fait vite oublier le calvaire et l’épreuve de la route, et m’a permis de recentrer mon objectif et de me concentrer sur la compétition. J’ai fini par décrocher le premier prix”, raconte notre interlocuteur non sans exprimer son profond regret quant à la brillante absence des officiels algériens à la cérémonie de remise des prix, à laquelle ont été conviés les représentants de 44 pays participant à cette rencontre culturelle. Une leçon de vie que l’artiste retiendra de ceux qui ne croient probablement pas en l’émergence de talents qui, avec peu de moyens, peuvent faire des miracles. Titulaire d’un diplôme après deux ans d’études à l’ITE de Batna (1991-1993), El-Ayeche Kabrine a bien roulé sa bosse en peinture. Avec un capital expérience de plus de 25 ans, il a beaucoup gagné en virtuosité et en techniques de dessin consolidées par ses nombreuses participations aux expositions nationales. À la direction de l’éducation de Tamanrasset, où il officie en qualité d’enseignant de l’éducation artistique, l’artiste œuvre à former la relève et à redonner à l’art figuratif ses lettres de noblesses. Son souhait le plus précieux reste la galerie d’art qu’il compte lancer en collaboration avec des artistes locaux et les autorités de cette wilaya millénaire. “C’est un espace de rencontre susceptible de rassembler les artistes et de converger leur créativité pour booster l’art de la peinture et du coup pérenniser le patrimoine culturel de cette région touristique par excellence”, a-t-il conclu.

RABAH KARECHE


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER