Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A LA UNE / Culture

Casting pour le film “Héliopolis” à Aïn Témouchent

Engouement des jeunes comédiens en herbe

Dans le cadre du tournage du film Héliopolis, dont le premier coup de manivelle est prévu à la mi-mars prochain, le réalisateur Djaâfar Kacem a réalisé un casting dans la wilaya de Aïn Témouchent. À cette occasion, il y a eu un grand engouement dans la salle de cinéma Atlas de Hammam Bou-Hadjar, qui s’est avérée très exigüe pour contenir tous les comédiens en herbe. Des jeunes de tout âge qui veulent se lancer dans le monde du cinéma ont affiché leur talent. D’ailleurs, la plupart d’entre eux sont des comédiens amateurs ayant déjà joué dans des pièces théâtrales. Aussi, parmi ces comédiens, des professionnels se sont présentés au casting, à l’image du jeune Talbi Hacène, comédien de théâtre, qui a notamment joué dans un court métrage.
Pour la réalisation du film, l’équipe de tournage a déjà fait quelques repérages dans la wilaya de Aïn Témouchent, plus précisément dans les communes de Aïn Témouchent, El-Malah, Hassi El-Ghella et Hammam Bou-Hadjar, où sera tournée la majorité des prises de scène. À rappeler que ce film revient sur des événements importants de l’histoire de l’Algérie, notamment ceux du 8 mai 1945 qui se sont déroulés à Guelma, particulièrement dans la bourgade d’Héliopolis. Le réalisateur voudrait donner un aperçu de ce qui s'est passé à Guelma en 1945 à travers une fiction qui draine la réalité. Les deux autres wilayas concernées par le tournage sont Sidi Bel-Abbès et Tlemcen. Selon Meftahi Meriem, directrice de production de ce projet, l’engouement des jeunes était inattendu, “une preuve que la wilaya recèle des talents artistiques. Nous allons inviter ceux qui ont été retenus lors de ce premier casting et qui ont répondu aux deux profils recherchés, à savoir le physique de figurants algériens et européens, car il s’agit d’un film de guerre pour un second casting vidéo pour dénicher les jeunes talents”, a-t-elle déclaré. Les jeunes ne savent pas ce qui s’est passé exactement à cette date. Les participants à ce casting de tous âges considèrent que c’est là une occasion de se faire découvrir et auront l’occasion de figurer parmi les plus chanceux pour représenter dignement la wilaya de Aïn Témouchent.

M. LARADJ


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER