Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Culture / Culture

12e festival national du théâtre professionnel d’Alger (FNTP)

Entre compétition, hommage, conférences et ateliers de formation

Au bonheur des amateurs du 4e art, le FNTP (Festival national du théâtre professionnel d’Alger) sera ouvert dès aujourd’hui et s’étalera au 31 décembre. À cette occasion, le commissaire du festival, Mohamed Yahiaoui, a donné une conférence de presse, mercredi au TNA, pour dévoiler les grandes lignes de cette manifestation. Pour cette 12e édition, 16 pièces théâtrales émanant de Annaba, de Skikda, de Sidi Bel-Abbès, de Constantine, de Mascara, de Djelfa (pour la 1re fois), de Béjaïa, d’Alger participeront, en compétition officielle, au Théâtre national algérien, où les représentations seront suivies d’un débat avec les metteurs en scène. “Cette année, on enregistrera l’absence de théâtres régionaux, tels que ceux d’Oran, d’Oum El-Bouaghi et de Biskra, pour non-disponibilité de nouvelles productions”, a indiqué M. Yahiaoui. Concernant les pièces programmées en off (7 au total), elles se dérouleront à la salle El-Chabab. Outre les représentations théâtrales, le commissariat a concocté un programme éclectique, qui sera ponctué de différentes activités, notamment des rencontres, des ventes-dédicaces, des hommages, des pièces pour enfants et des conférences-débats. Parmi ces rendez-vous, on peut citer la conférence en hommage à Abdelhalim Raïs, où seront abordées diverses thématiques. Il sera question également d’une conférence sur l’adaptation des œuvres littéraires au théâtre, ainsi qu’une rencontre sur le spectacle dans le théâtre algérien. À noter que ces rencontres qui concernent les professionnels du métier et les amoureux du 4e art seront animées par des écrivains, des dramaturges et universitaires, tels que Waciny Laredj, Omar Fetmouche ou alors Ahmed Rezzak. Par ailleurs, les étudiants et les journalistes pourront prendre part à des ateliers de formation sur la critique théâtrale, qui se déroulera du 24 au 28 décembre. Suite à l’annonce du programme de cette édition, M. Yahiaoui a souligné lors de cette conférence de presse que le commissariat allait revoir le règlement intérieur du FNTP. “Ce n’est pas normal qu’un metteur en scène participe avec deux pièces. Il faut laisser la chance aux autres. Nous allons aussi revoir quelques points avec les théâtres régionaux par rapport à la sélection, à l’exemple sur le choix des textes, il serait plus intéressant d’opter pour des textes algériens !”, a-t-il indiqué. Et de renchérir : “Le règlement sera discuté ces jours-ci, et il sera annoncé le jour de la clôture prévue le 31 décembre.” À propos du budget alloué à cette édition par le ministère de la Culture, le commissaire a annoncé que l’enveloppe est moindre que celle de l’an dernier. “Nous avons obtenu du sponsoring de quelques établissements privés et publics. Je pense que c’est un bon début pour les prochaines éditions !”, a-t-il dit. À noter que les 16 pièces théâtrales sélectionnées se disputeront plusieurs prix, notamment celui de la meilleure pièce, meilleur texte, meilleurs rôles masculin et féminin, meilleure scénographie, prix du jury…

Hana Menasria


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER