Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Culture / Culture

Douzième Festival de la chanson moderne à Mechtras (Tizi Ouzou)

Entre conférences, expositions et musique

©D. R.

Cette édition, qui se déroulera du 27 au 30 juin, verra la participation de troupes de plusieurs wilayas ainsi que la tenue d’expositions sur la musique, de conférences et de concerts.

La maison de jeunes et l’association culturelle communale de Mechtras, une commune située à une trentaine de kilomètres au sud de Tizi Ouzou, organisent la 12e édition du Festival de la chanson moderne du 27 au 30 juin.
À quelques jours du coup d’envoi de ce rendez-vous musical, les organisateurs peaufinent leur programme pour que le public se régale.
En effet, pour cette édition, 4 wilayas ont déjà donné leur accord pour y participer. Il s’agit de Tizi Ouzou, de Boumerdès, de Béjaïa et d’Alger.
Selon nos sources, il y aura des expositions sur la musique, entre autres des instruments, d’anciens disques en platine et des biographies de nombreux chanteurs et artistes. Une conférence sur le rôle de la musique dans la formation des enfants ainsi qu’un atelier sur l’initiation au piano à l’intention des enfants âgés entre 8 et 12 ans sont prévus durant ces 4 jours.
En outre, les organisateurs ont prévu l’exposition d’objets traditionnels. Pour le premier jour, il y aura le traditionnel carnaval qui sillonnera l’artère principale de la ville, puis des galas artistiques et de la poésie. Ce sera aussi une occasion pour l’organisation d’ateliers de musique.
Étant un rendez-vous annuel pour l’échange entre les troupes participantes, les organisateurs ont inclus dans leur programme des sorties vers de nombreux endroits. Les invités de Mechtras visiteront le musée de M’douha à Tizi Ouzou, une virée à la plage de Tigzirt, le village traditionnel d’Ath El-Kaïd classé monument national, Tabourth El-Ainceur, un lieu paradisiaque dépendant d’Assi Youcef, le musée d’Ighil Imoula où fut imprimée la Déclaration du 1er novembre 1954.
Pour cette édition, les organisateurs ont, par ailleurs, élargi les activités aux maisons de jeunes de Bounouh et d’Ath Mendès dans la même daïra où se dérouleront aussi des galas artistiques. C’est l’une des nouveautés de cette 12e édition.
À noter que ce festival draine chaque année un grand public venant des quatre coins de la wilaya, d’autant plus que des chanteurs de renommée ont été souvent invités en clôture. Pour le moment, les noms de ceux qui monteront sur scène ne sont pas encore divulgués.

O. Ghilès


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER