Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Culture / Culture

“L’AMOUR AU TEMPS DE LA TERREUR” DE NABIL ZIANI

Entre émotions et questionnements sur l’histoire de l’Algérie

Dans ce premier roman, l’auteur traite de la décennie noire qu’avait vécue le pays sans que, par malheur, les Algériens, qui l’avaient éprouvé physiquement, aient pu dépasser l’état de stress post-traumatique.

L’écrivain et chercheur Nabil Ziani, auteur des Berbères dans la Bible. Des origines à la fin des temps, paru le 15 octobre 2018 chez Tatamis éditions (Paris), vient de publier son premier roman, L’amour au temps de la terreur. Comme le suggère le titre de l’ouvrage, paru également en octobre 2018 chez Le Lys Bleu éditions, il traite de la décennie noire qu’avait vécue le pays sans que, par malheur, les Algériens, qui l’avaient éprouvé physiquement, aient pu dépasser l’état de stress post-traumatique. L’histoire se déroule donc dans l’Algérie des années 1990. Deux jeunes gens se rencontrent à la fin de leurs études, alors que le pays venait de basculer petit à petit dans la violence terroriste. Saïd, un Kabyle de Bougie, “issu d’une communauté qui a depuis longtemps disparu de la scène publique” – même si l’auteur ne le dit pas, on pense aux marabouts –, rencontre Houria, descendante d’une famille d’érudits de Médéa. Ensemble, ils seront, malgré eux, les témoins du “basculement d’une société d’ordinaire paisible vers un monde jusque-là inconnu, celui de la violence islamiste”. Forcément, cette violence, imprévue, voire inimaginable, va contrecarrer leurs projets. Leurs chemins se séparent – l’amour étant devenu impossible – et ils seront, toujours malgré eux, “témoins et acteurs”. L’auteur, qui n’a pas tellement évacué ce post-traumatisme, évoquera tour à tour les “assassinats ciblés”, les “voitures piégées, les attentats dans les lieux publics” et les “massacres de masse”. Une période que la littérature algérienne n’a que timidement commencé à aborder. Autant la personnalité et l’histoire de Saïd semblent discrètes, voire ésotériques, autant celles de Houria vont se montrer complexes. D’ailleurs, au fil des lignes, Houria va se métamorphoser “pour devenir Hourria”. Cette transformation cache en vérité “un chemin de sortie d’une crise profonde” que la belle amoureuse cachait depuis son enfance, un autre traumatisme, qui constitue une atteinte psychologique profonde. Et malgré lui, Saïd a dû y faire face pour accompagner sa dulcinée vers la “libération” et sur le chemin de la guérison. Et bien sûr, cette crise et ces moments difficiles vont grandement rapprocher les amoureux pour se livrer l'un l'autre, y compris leurs secrets les plus intimes. La vie des deux amoureux est aussi une occasion pour raconter les mœurs sociales et culturelles dans le pays. La partie artistique est particulièrement rapportée, avec l’évocation des grands noms de la musique, comme Fadila Dziria et Boualem Bouzouzou. Au travers de l’histoire de chacun d’eux, on remonte dans le temps pour aller jusqu’au 8e siècle avant Jésus-Christ, évoquant Carthage, Rome, Cherchell, et bien d’autres lieux et périodes de l’histoire. D’où les escales auxquelles Nabil Ziani invite son lecteur : Cherchell, Alger, Médéa, Azeffoun, Béjaïa,… puis l’étranger. Sans raconter la fin bien sûr, le roman ne manquera pas de faire réfléchir le lecteur sur des éléments jusque-là passés à la trappe. Et à la fin, on ne s’en sort pas indemne, tellement le roman suscite beaucoup d’émotions et de questionnements sur notre histoire ancienne et la relation avec le présent, qui en est une conséquence.


M. OUYOUGOUTE


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER