Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Culture

2e salon du patrimoine immatériel à Tizi Ouzou

Hommage à El-Hadi Aït Ouarès, un spécialiste du chant religieux

Cette édition se déroulera jusqu’au 29 septembre. © Tighilt/Liberté

Inscrite sous le slogan “Traditions de solidarité et de communion : cas de l’Achour”, cette manifestation a pour objectif “d’informer et de réunir des acteurs engagés dans les différents domaines liés à la préservation et la promotion de nos valeurs sociales et patrimoniales ancestrales sur l’attention, la solidarité et la communion”.

La maison de la culture Mouloud-Mammeri de Tizi Ouzou abrite depuis hier, et jusqu’au vendredi, les activités de la 2e édition du salon du patrimoine culturel immatériel, placée sous le thème “Traditions de solidarité et de communion : cas de l’Achour” et en hommage à El-Hadi Aït Ouarès qui dirige la troupe folklorique de chants religieux Lekhwen Nath Yahia. Ce salon portera sur la présentation et la visite guidée des différentes facettes de notre héritage patrimonial à travers des expositions, des conférences-débats, des récitals de poésie et de chant. “C’est aussi l’occasion de se pencher sur la fonction sociale de l’Achoura et l’élan de solidarité et de partage qui caractérise cet événement festif porteur de valeurs et de liens entre les populations et les individus et renforce le sentiment de communion et d’échange”, a indiqué à l’ouverture du salon la directrice de la culture, Nabila Goumeziane, tout en expliquant longuement “la portée de la fête de l’Achoura qui favorise le sens de l’entraide, le dialogue, le respect mutuel, la culture de la paix et la diversité culturelle”.  Mme Goumeziane dira encore : “L’objectif recherché est d’informer, découvrir, réunir des acteurs engagés dans les différents domaines liés à la préservation et la promotion de nos valeurs sociales et patrimoniales ancestrales sur l’attention, la solidarité et la communion”, tout en informant la nombreuse assistance que, par la même occasion, un vibrant hommage sera rendu à El-Hadi Aït Ouarès, animateur de la troupe Lekhwan Nath Yahia, en guise de reconnaissance pour son long parcours artistique et les efforts fournis pour la sauvegarde et la préservation du chant religieux ancien (lemdhih). Né le 3 avril 1970 à Aït Yahia, El-Hadi Aït Ouarès a, à son actif, 13 albums, 3 DVD et 32 chansons enregistrées à la télévision algérienne TV4. Depuis 2005, il dirige la troupe folklorique de chant religieux Lekhwan Nath Yahia.
Il est à souligner qu’en plus des expositions sur le savoir-faire et les métiers traditionnels, une exposition et une vente de livres, il est prévu aujourd’hui, au petit théâtre de la maison de la culture Mouloud-Mammeri, une conférence-débat autour de Taâchourt et du patrimoine culturel qui sera animée conjointement par cheikh Hamdad Amar de la zaouïa Akal Abarkane de Béni Douala, cheikh Cherief Mohand Amokrane de la zaouïa Sidi Ali Moussa de Mâatkas et Galeze Ouiza, chercheur au CNRPH, alors que, demain, la bibliothèque principale de lecture publique abritera une rencontre autour du patrimoine avec Pr Slimane Hachi, suivie d’une cérémonie de remise de diplômes aux participants à cette 2e édition du salon du patrimoine culturel immatériel, qui sera clôturée vendredi par la visite du village d’Ath Kheir (commune d’Ath Khelili), à l’occasion de la célébration de l’Achoura.


K. Tighilt

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER