Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Culture / Culture

L’évènement a eu lieu à Assi Youcef (Boghni)

Hommage au chanteur Halli Ali

L’association culturelle Tiregwa en collaboration avec l’APC d’Assi Youcef, l’APW et la direction de la culture de Tizi Ouzou ainsi que l’ONDA a rendu un vibrant hommage au chanteur Halli Ali. Cette manifestation a été organisée, cette semaine, au CEM du chef-lieu de la commune d’Assif Youcef dans la daïra de Boghni, à quarante-cinq kilomètres au sud de la wilaya. Cet événement a été marqué par d’importantes activités qui se sont étalées sur trois jours, soit du 25 au 27 août.
Le coup d’envoi de cette manifestation culturelle a été donné samedi dernier à 16h en présence des autorités locales dont le maire d’Assi Youcef ainsi que d’un public nombreux venu écouter les conférenciers programmés pour le premier jour de l’évènement.
Une conférence sous le thème “Chanson kabyle et identité” a été animée par des chercheurs universitaires et des artistes bien connus tels que Saïd Chemakh, Amrane Salem, Taleb Tahar et Boukhalfa Laouari. Tour à tour, les intervenants ont replacé les œuvres de nombreux chanteurs des années 60 et 70 dans le contexte du combat identitaire dont la célèbre et immortelle chanson de Halli Ali Yedja yid djedi a varnous (mon grand-père m’a laissé un burnous). À vrai dire, non seulement l’artiste voulait vanter l’apport de cet habit traditionnel à sauvegarder dans les montagnes de Kabylie mais surtout établir une relation avec les repères identitaires véhiculant la dignité et l’honneur que revêt ce vêtement qui aura traversé des siècles d’histoire et de civilisation berbères.  
En parallèle, les organisateurs ont programmé, le même jour, un match de football entre les vétérans d’Assi Youcef et une équipe venue de Tizi Ouzou au stade municipal de Mechtras. Pour le deuxième jour de la manifestation, en plus des activités habituelles telles que la diffusion des chansons de Halli Ali et des expositions diverses, une exhibition sportive s’est déroulée dans la cour de l’établissement scolaire d’autant plus que cette région regorge de graines d’athlètes en arts martiaux alors qu’une troupe folklorique d’Idhebalen aura égayé superbement la fête. Avant-hier lundi, jour de clôture, une pléiade d’artistes bien connus qui ont côtoyé le chanteur Ali Halli à l’image de Karim Abranis, Dahmani Belaïd, Yasmina, Farid Ferragui, Taleb Tahar et bien d’autres étaient à ses côtés pour des témoignages, des anecdotes et des souvenirs tout en exécutant quelques tours de chants puisés de leurs répertoires respectifs.
“Nous avons pris cette initiative afin que nos jeunes sachent qui est Halli Ali.  Par la même occasion, nous l’honorons pour tout ce qu’il a fait pour notre langue et notre culture. C’est l’un des monuments de la chanson kabyle”, nous dira Djaffar Amrioui en sa qualité de président de l’association organisatrice de cet événement.
Pour rappel, Halli Ali est né au village d’Ath-Voughardène. Il a fait ses débuts dans la chanson au début des années 70 et aura réussi un parcours digne d’éloges.

O. Ghilès


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER