Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Culture / Culture

Il prépare la sortie de son troisième opus

Ilias, un chanteur au talent prometteur

Ilias, c’est son nom d’artiste, est auteur-compositeur et interprète de la chanson kabyle moderne. Il nous vient d’Aït Ayad, son village natal dans la commune de Tala Hamza à Béjaïa. Passionné d’art en général et bercé par les chants mélodieux des Matoub, Slimane Azem, Aït Menguellet et Cherif Kheddam que lui faisait écouter son père dès son très jeune âge, le petit Lyès Souici, de son vrai nom, a commencé à gratter sur un instrument de fortune confectionné par lui-même à l’aide d’un bidon d’huile, un petit bout de bois et des fils de pêche en nylon en guise de cordes, comme aimaient à le faire les jeunes gens de sa génération. C’est à l’âge de 16 ans, lors d’une fête de mariage, que le jeune Lyès a fait sa première apparition face à un public entièrement séduit par la sublime voix du jeune artiste. Les encouragements des amis et de la famille l’ont naturellement incité à monter sa première troupe musicale laquelle ne tardera pas à égayer toutes les fêtes locales. Si dans sa tendre enfance, le jeune Lyès a été bercé par la musique populaire, notamment le chaâbi kabyle, son entrée au lycée, fin des années 80, lui fait découvrir d’autres horizons, un autre genre musical communément appelé “kabyle moderne”, dont Idir, Ferhat Imazighen Imula, les Abranis, Djamel Allam, Inaslyen étaient les pionniers. Les nouvelles sonorités l’invitent naturellement à troquer sa mandole contre une guitare classique et à suivre des cours de solfège à la maison de jeunes Soumari à Béjaïa-ville. C’est dans cette nouvelle atmosphère faite de campings avec des amis à travers les splendides plages du vaste littoral de Béjaïa, notamment celle d’Oued Ass, qu’Ilias s’initiera à l’art lyrique et à la composition musicale, dont ses premières chansons lui ont valu d’obtenir, successivement, le premier prix du festival local de la chanson kabyle en 1998 puis celui du premier Festival national de la chanson amazighe en 1999. Son premier album Ussan, composé de six titres de qualité (Ussan, Dayen kan, Hasbitent, Ur taâqilegh, Dawhid, Cfigh), soigneusement arrangés par le maestro Bazou en janvier 2000, a été la révélation de l’année et a eu un succès auquel lui-même ne s’était pas attendu, tant il fut très bien accueilli par le public malgré la mésaventure qu’il a eue avec son éditeur de l’époque. Un deuxième album, S mektid, arrivera deux années plus tard, toujours dans le même souci de perfection et de qualité, tant Lyès est exigeant avec lui-même aussi bien sur le plan des textes que sur celui de la composition musicale.
L’opus contient des titres aux thématiques riches et variées, dont l’amour, la culture, l’identité, la jeunesse et l’espoir des jours meilleurs pour tous ceux dont le quotidien n’est pas toujours enchanteur. Une compilation de deux albums a été produite en 2010, puis vient un dernier album de sept titres en mars 2017, suivi d’un clip. En ce moment, Ilias travaille sur un nouvel album de 8 titres qui sortira officiellement en septembre prochain.
Souhaitons-lui bon vent !


H. KABIR


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER