Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Culture / Culture

Parution de “Pas de pain… Pas d’amour” de Yahia Zioui

Journal intime d’un étudiant algérien

Dans ce roman de 166 pages, paru aux éditions Tala n’Tiqith, l'auteur invite le lecteur à suivre pas à pas le cheminement d’un étudiant qui relate son désespoir, parfois son courage, et d’autres fois ses égarements et ses souffrances dans un style très limpide.

“La khoubz ! La houb” (Pas de pain… pas d’amour) est le nouvel opus de Yahia Zioui. Ce jeune écrivain d'expression arabophone poursuit son beau parcours littéraire après avoir déjà édité onze ouvrages essentiellement consacrés à la recherche dont le dernier en date s'intitule À chaque invention son histoire paru en 2017. Il revient cette fois-ci avec un roman ; une sorte de journal intime d’un étudiant au chômage. “Au début, il était entièrement déçu et découragé. Prenant son destin en main, il commença par plonger dans des lectures profondes afin de chasser l'oisiveté. Ce fut pour lui un moyen d’évasion. En fait, c’est le destin, pratiquement, de tous les nouveaux arrivés dans une société où le marché de l’emploi est fermé et où les valeurs des échelles ne sont pas respectées”, nous confie l’auteur. Et de poursuivre : “C’est le désespoir auquel nous assistons aujourd’hui, qui livre de nombreux universitaires bourrés de diplômes à la harga, ce phénomène ravageur.” Publié en décembre, cet ouvrage de 166 pages, édité par Tala n’Tiqith, sur sa quatrième de couverture est-il mentionné qu’“il vient de sortir de l’université si jeune mais plein d’ambition. Diplôme en poche, mais il ne savait pas que cela ne suffisait guère pour faire face à la vie. Alors il essaya de s’en sortir, mais en vain. Car il devait aussi savoir que l’expérience lui manquait encore. Peine perdue pour trouver un emploi, il se rendit compte qu’avoir un diplôme universitaire ne suffisait pas pour convaincre. Il ouvrit alors un manuscrit où il retraça son quotidien jour après jour lequel il le transforma en un ouvrage : pas de pain… pas d’amour”. Interrogé pour savoir si cet opus n’était pas autobiographique, Yahia Zioui avoue à demi-mot que “c’est le quotidien d’un universitaire. C’est le mien et de milliers d’autres cas”, dit-il. Ce sont des pages noircies par un jeune chômeur, caressant toujours l’espoir de sortir de ce tunnel ô combien sombre. “Au début, c’est du pessimisme total. Au fil des années, le narrateur eut tout de même une pointe d’optimisme parce qu'il réussit à gagner un combat : celui d’écrire et d’aider d’autres jeunes à se battre. Pas de pain, c’est le chômage, pas d’amour, amour au sens pluriel. Ce n’est pas seulement un sentiment. Ce sont des frustrations, des échecs et bien d’autres choses que le lecteur découvrira au fil des pages”, explique-t-il. D’ailleurs, même le choix de la couverture illustre bel et bien ce long tunnel. Une couverture sombre en temps hivernal où l’on aperçoit un jeune homme s’engouffrer dans une route sans issue, soit une très belle illustration en relation avec le titre de ce nouveau-né de Yahia Zioui. Avec un style limpide, l'auteur invite le lecteur à suivre pas à pas le cheminement du narrateur relatant son désespoir, parfois son courage, et d’autres fois ses égarements, ses souffrances, et qui finit enfin par trouver la sortie du tunnel avec une issue honorable. La khobz… La houb en somme résume beaucoup de principes humains lesquels doivent être considérés comme des armes, afin de prendre le dessus sur les déceptions et les frustrations, tout en mettant de côté toute fatalité de quelque nature qu’elle soit. À lire et à relire, parce qu’il contient de nombreux exemples de lutte des uns et des autres confrontés à cet obstacle parfois insurmontable qui consiste à se frayer une place dans la société…


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER