Scroll To Top
FLASH
  • Ligue1 (matchs disputés samedi): CRBT 1-1 NAHD; OM 2-0 JSS; CRB 0-0 CSC; USB 2-2 MCO; USMBA 0-1 PAC; MCA 2-0 JSK
  • Demi-finale retour de la ligue des champions africains: WAC 3-1 USMA (0-0 à l'aller)
  • Buts du WAC:El Karti (26′), Bencharki (54′ et 90'+3). Le but de l'USMA a été inscrit par Abdelaoui (67′)
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Culture

La soirée a été organisée par le Sheraton Annaba

Kader Japonais met du baume au cœur des jeunes Annabis

Le chanteur Kader Japonais aux côtés du directeur du Sheraton Annaba, Florian K. Walther lors de la conférence de presse. ©D. R.

L’hôtel Sheraton Annaba a contribué, à sa manière, à la fête estivale dans la ville côtière en organisant, jeudi, une soirée musicale animée par le chanteur de raï Kader Japonais.

Une belle première initiative de la part de la direction de l’établissement, qui aura ainsi fait d’un coup d’essai un coup de maître, en permettant au jeune public bônois de renouer avec ce chanteur, qui ne s’était pas produit sur la scène locale depuis au moins 10 ans. En parfaite communion avec ses fans, venus nombreux pour le voir, l’écouter et reprendre à l’unisson ses tubes anciens et nouveaux, Kader a donné le meilleur de lui-même sur l’esplanade du Sheraton, qui n’est, rappelons-le, qu’à une centaine de mètres du cours de la Révolution, la place la plus connue et la plus fréquentée de Annaba, ce qui a permis à de nombreux jeunes de profiter, depuis l’extérieur et jusqu’à une heure tardive, de ce spectacle. À constater cela, on comprend mieux pourquoi l’artiste a réussi à se démarquer de tous les autres et à se maintenir au plus haut du hit-parade algerien avec ses tubes populaires comme Elgualb li beghak, Nesmeh wma nensach, Nti sbabi, Waâlach, etc. “J’adore Annaba et son public avec lequel le courant passe. Les Annabis m’ont toujours encouragé, et je regrette de ne pas avoir eu l’occasion de me produire devant eux plus souvent. Ce soir je sais que ça va marcher comme d’habitude”, avait affirmé le raïman, lors d’une mini-conférence de presse qu’il a animée aux côtés de Florian K. Walther, le directeur du Sheraton, quelques heures avant le début de la soirée. Et d’apprendre aux journalistes présents qu’il revient d’une tournée enrichissante qu’il vient d’effectuer dans plusieurs capitales arabes, au Maroc et en Tunisie notamment, où il a participé à une dizaine de festivals, avec plein d’autres projets, allant tous dans le sens de la transmission de la culture raï de par le monde, un rêve qu’il dit nourrir depuis toujours. “Je souhaite contribuer à la mesure de mes moyens à faire connaître la culture algérienne, en produisant des chansons dont les paroles ne comportent aucune vulgarité, et ainsi être écoutées par l’ensemble des familles sans gêne, j’en fais un point d’honneur, j’ai moi aussi une mère, une sœur. Tout comme je m’efforce de faire connaître la chanson raï en Orient, dans un langage qui soit aisément compris par les habitants de tous les pays arabophones. Je veux pour preuve de mon désir de produire “clean”, la reprise de l’une de mes chansons sur la bande générique du feuilleton TV à succès El-Khaoua qui a été diffusé durant le mois de Ramadhan passé”, espère Kader Japonais, avant de répondre à diverses questions sur sa vie personnelle, son parcours en tant qu’artiste et ses projets dans le domaine de la production. Il éludera intelligemment, cependant, une question ayant trait à l’acquisition par certains chanteurs de la nationalité marocaine en indiquant que la naturalisation s’obtient par filiation sinon comme une distinction honorifique, mais qu’elle n’est pas distribuée par tel ou tel autre pays comme on tendrait à le faire croire par presse à scandale interposée. Intervenant à son tour au cours de la rencontre avec la presse, Florian K. Walther s’est félicité, quant à lui, de la présence du chanteur Kader Japonais, qui est une grosse vedette à Annaba et au Sheraton précisément. “Je suis conscient de la notoriété de Kader à Annaba, et j’ai demandé à l’ensemble du personnel de se mobiliser pour la réussite de cette soirée. C’est pour nous un évènement, le premier du genre, et ce ne sera pas le dernier, nous nous sommes engagés à organiser une série d’autres spectacles musicaux dans un futur proche”, déclarera ce responsable apparemment convaincu de la nécessité de rapprocher l’établissement qu’il dirige avec la population. “Notre établissement, pour prestigieux qu’il soit, fait partie de la ville. Il faut préciser que 90% du personnel du Sheraton sont issus de Annaba, ce qui en fait un hôtel qui ne doit en aucun cas être perçu comme un lieu inaccessible. Je profite de l’occasion pour dire aux habitants de cette ville que l’hôtel est ouvert à tous”, soulignera Florian avec un large sourire.

A. Allia


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER