Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Culture / Culture

Clôture de la fête des petits métiers à In Salah

La capitale de Tidekelt renoue avec ses artisans

Après toute une semaine d’activités, la fête de Tidekelt a baissé son rideau de clôture, ce week-end, à la wilaya déléguée d’In Salah.  Quelque 45 artisans issus de plus de 10 wilayas du pays ont ainsi participé à cet événement de haute facture. Organisée par les chambres de l’artisanat et des métiers des wilayas de Tamanrasset et d’Adrar en collaboration avec la direction locale du tourisme et d’artisanat et les APC relevant de la daïra d’In Salah, la manifestation a été une occasion pour réunir les artisans de Tidekelt  qui, faut-il le rappeler, se trouvaient désemparés et décontenancés depuis les fâcheux événements liés aux soulèvements des habitants contre l’exploitation et l’exploration du gaz de schiste à In Salah.  Les ambassadeurs des métiers de l’artisanat  se sont donné rendez-vous, cette année, dans la capitale de Tidekelt pour marquer un retour tonitruant à travers des ateliers vivants, des expositions de couleurs et d’une variété d’objets montrant la diversité culturelle de notre pays.  Selon les organisateurs, l'objectif de cette rencontre, également marquée par la présence de nombreuses associations culturelles, dont l’Organisation nationale pour la société civile et la promotion de la citoyenneté, est de moderniser ce secteur névralgique à même de l'intégrer dans un ensemble économique et social cohérent, ancré dans les valeurs et les traditions de cette région millénaire. Ce faisant, “il a été préconisé de se mettre à contribution en vue de développer des mécanismes d’encouragement en faveur des artisans en les aidant à s’orienter  vers la qualité et l'innovation, mais aussi en valorisant et facilitant la commercialisation de leurs produits traditionnels” a souligné le directeur de la CAM de Tamanrasset, Abdellah Lagraoui, avant d’inviter les participants à interagir et à échanger leurs expériences pour développer de nouvelles conceptions de l’artisanat devant rimer avec authenticité et modernité.

RABAH KARECHE


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER