Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A LA UNE / Culture

Les festivités s’étaleront jusqu’au 13 janvier

La célébration de Yennayer bat son plein en Kabylie

C’est bien parti pour les festivités de Yennayer dans la wilaya de Tizi Ouzou où les directions de la culture, de la jeunesse et des sports ainsi que celles du tourisme et de l’artisanat traditionnel ont conjugué leurs efforts pour égayer la ville de Tizi Ouzou mais aussi de nombreuses localités de Kabylie, tout cela pour donner un cachet tout particulier à ce “Yennayer pas comme les autres”. Si la semaine culturelle “Spécial Yennayer” organisée par la direction de la culture a été donc inaugurée avant-hier dimanche à la maison de la culture Mouloud- Mammeri de Tizi Ouzou en présence des autorités locales et d’une foule nombreuse, la seconde journée de cette manifestation a été marquée hier par des expositions, des démonstrations et des dégustations de plats et de gâteaux traditionnels proposées par de nombreuses exposantes venues d’une dizaine de wilayas.
Par ailleurs, le grand public a été attiré par d’autres expositions de livres  organisées par de nombreuses institutions tels que le HCA, le CNRPAH, la Bibliothèque nationale d’El-Hamma et les musées du  Bardo et  des Arts et traditions populaires alors que les organisateurs ont prévu la réalisation de fresques et de peintures dans la ville de Tizi Ouzou par les étudiants de l’École régionale des beaux-arts de Azazga.
La 2e journée du séminaire national  portant sur le thème “Yennayer, un symbole et une histoire plusieurs fois millénaire” a été marquée, hier, par plusieurs conférences-débats animées par des universitaires, chercheurs et des journalistes tels qu’Abdenacer Bourdouz, Ouiza Gallèze, Abdenour Abdeslam et Mohamed Ghobrini. “Les festivités vont bon train pour donner un éclat particulier à cette fête mais je dois préciser que le ministre de la Culture a décrété 2018, année  de la célébration du patrimoine culturel amazigh et que dans ce cadre-là, nous allons organiser durant toute l’année des échanges culturels avec d’autre wilayas dans le cadre de l’exploration et de l’épanouissement du riche patrimoine amazigh” dira Nabila Goumeziane.
Par ailleurs, la Direction de la jeunesse et des sports de la wilaya de Tizi Ouzou a déjà dressé une soixantaine de chapiteaux à travers les grandes places publiques de Tizi Ouzou et dans de nombreuses maisons de jeunes et d’auberges de jeuness de la wilaya pour assurer une animation non stop  du 8 au 13 janvier. “Nous avons mobilisé tout notre personnel et toutes nos structures d’animation de jeunes répartis dans toute la wilaya de Tizi Ouzou pour célébrer tel qu’il se doit la fête de Yennayer et ce avec la participation d’une vingtaine de délégations venues  de différentes wilayas du pays pour planter le décor féerique de ‘Yennayer  en Kabylie’”, dira Dahmane Iltache, DJS de la wilaya de Tizi Ouzou.

Mohamed HAOUCHINE


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER