Scroll To Top
FLASH
  • Coronavirus: 182 nouveaux cas, 150 guérisons et 16 décès ces dernières 24h en Algérie (ministère)

Culture / Culture

Des experts algériens et européens animeront un colloque les 14 et 15 octobre à la BN

La mémoire des films : préserver le patrimoine cinématographique


La Bibliothèque nationale d’El Hamma (Alger), abritera les 14 et 15 octobre, un colloque international autour de “La mémoire des films : préserver le patrimoine cinématographique”.
Organisé par le ministère de la Culture, en partenariat avec l’Union européenne, dans le cadre du Programme d’appui à la protection et valorisation du patrimoine culturel en Algérie, cet évènement verra la participation d’experts algériens et européens. Durant ces deux journées, les intervenants animeront différentes conférences composées de plusieurs ateliers. Les travaux du colloque, qui auront lieu aujourd’hui de 11h à 13h, (après l’ouverture officielle à 9h, par le ministre de la Culture, et l’ambassadeur de l’Union européenne en Algérie), seront présentés par Ahmed Bedjaoui, président du comité scientifique. Les intervenants évoqueront notamment “Les enjeux d’une politique archivistique continentale pour la préservation de la mémoire cinématographique africaine”, “Pourquoi conserver ?” et “The African film heritage project : un enjeu possible ?”. La deuxième séance de la journée, qui débutera à 14h30, et s’étalera jusqu’à 18h, sera inscrite sous le thème : “États des lieux et enjeux pour nos archives”. Les experts communiqueront entre autres sur “Les archives algériennes: état des lieux, plans de conservation, formations, équipements et restaurations”, “Qu’est-ce qui est durable? Le développement et (ou) la revitalisation des cinémathèques en Afrique dans le contexte actuel des institutions du patrimoine cinématographique” et “Sauvegarder - Restaurer - Du plan nitrate au numérique : le CNC au service du patrimoine cinématographique”.
Le dimanche 15 octobre, les conférenciers animeront trois ateliers sur “Identifier, documenter, et restaurer”, “Quelles politiques pour la conservation en Algérie ?” et “Quelles stratégies pour la préservation ? Collaborer pour préserver le cinéma algérien et africain. Perspectives de coopération”. À travers ces trois axes, seront abordés des sujets tels que “Le plan de sauvegarde et de numérisation des archives audiovisuelles de la télévision”, “Préserver le patrimoine cinématographique” ou encore “Les enjeux de la formation dans le domaine du patrimoine cinématographique, photographique et audiovisuel”. Par ailleurs, une table ronde inscrite sous la thématique “Formation : propositions pour un projet maghrébin” sera animée par M. Georges Dupont (Unesco), Ahmed Atef (réalisateur/producteur, Égypte), Christine Braemer, Delphine Wibaux (INA) et Christophe Dupin. Il est à noter que ce colloque sera ponctué par un cycle de projections à la Cinémathèque d’Alger, avec notamment l’avant-première de la version restaurée de Tahya ya Didou de Mohamed Zinet.

R. C.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER