Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Culture / Culture

Cette édition sera dédiée à l’écrivaine Yamina Mechakra

Lancement des 1res Ramaje

La 1re édition d’un nouveau rendez-vous culturel et littéraire exclusivement féminin,  à savoir les Rencontres annuelles Méditerranée-Afrique des jeunes écrivains (Ramaje), se tiendra les 1er et 2 septembre prochains à la Bibliothèque nationale du Hamma. Célébrant “la puissance de l’imaginaire et le pouvoir des mots chez les femmes dans l’écriture, et des femmes dans la création”, ces rencontres seront dédiées à l’écrivaine Yamina Mechakra, dont un prix littéraire - destiné exclusivement aux écrivaines - portant son nom sera lancé au terme de ces journées. “Il  sera ouvert aux trois langues en usage en Algérie, et sera décerné par un jury exclusivement féminin”, peut-on lire dans le communiqué adressé à notre rédaction.  Le nom de l’écrivaine français d’origine algérienne, Faïza Guène, à qui l’on doit Kiffe kiffe demain (Hachette littérature, 2004) ou encore Du rêve pour les oufs  (Hachette littératures, 2006), sera aussi évoqué durant cet évènement, puisqu’elle sera l’invité d’honneur de ce premier cru. Côté programme, ces deux journées seront partagées entre  les rencontres littéraires et les ateliers.
“Les premières donneront un aperçu de la diversité de la littérature algérienne et de la multiplicité de ses voix en se consacrant aux thèmes de l’écriture (et sa réception), de la traduction et de l’édition” ; alors que les seconds, lit-on dans le communiqué des organisateurs “seront destinés aux professionnels, aborderont l’écriture du scénario, la bande dessinée et le rapport de l’université algérienne aux écrivaines de la diaspora (…) en plus d’un atelier d’écriture en tamazight qui sera dirigé autour du genre de la nouvelle”. Parallèlement à ces activités, “une Grande librairie sera installée sur le lieu des Rencontres (Bibliothèque nationale du Hamma) permettant ainsi aux écrivaines invitées de dédica- cer leurs livres et de rencontrer leurs lecteurs”.   À noter enfin que les Ramaje, “nées de la volonté de mettre en avant la littérature algérienne produite par des femmes vivant et travaillant en Algérie ou s’illustrant en dehors de nos frontières”, ambitionnent de devenir “une incarnation de l’ouverture sur l’Autre, sur le monde et sur les formes contemporaines de l’écriture, mais aussi à impulser des idées, à accompagner des initiatives et à constituer une force de propositions”.

Y. A.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER