Scroll To Top

Culture / Culture

L’évènement s’étalera jusqu’au 3 avril à Médéa

Lancement des Journées du printemps du conte

Le coup d’envoi de la première édition des journées du printemps du conte a été donné samedi après-midi à la place publique Hamou de Médéa, en présence d’un large public juvénile. Se déroulant du 30 mars au 3 avril, les journées du printemps du conte sont organisées par l’association culturelle et de jeunesse Badr de Médéa, drainant un grand nombre d’enfants venus écouter des récits invitant dans leur ensemble au rêve et au voyage à travers le temps. Accueillis dans une vaste tente érigée en chapiteau où ont pris place des enfants de tous âges, dont un grand nombre accompagné de leurs parents, les enfants ont assisté à plusieurs activités de jeux et d’animation. Clowns et conteurs se sont relayés, créant une ambiance de fête qui n'a pas manqué de susciter la pleine adhésion des enfants qui se sont montrés très attentifs pendant que le conteur narrait les péripéties de l’agriculteur à la recherche d’un travail pour faire nourrir sa famille. Tout ouïe, les enfants ont écouté le récit de l'agriculteur raconté par le conteur qui leur demandera de suivre sagement les péripéties de l'homme qui a travaillé son champ et qui a attendu plusieurs mois la pluie mais qui n'est pas tombée, l’obligeant à aller chercher du travail dans les domaines du seigneur. Malheureusement pour l'agriculteur, le seigneur lui confia un travail pénible à casser les pierres qu’il dut accepter pour nourrir sa famille, tâche qu’il exécuta sans rechigner et sans tricher, mais qui lui a rapporté plus d’argent que le salaire attendu, un salaire qu’il a mérité pour son travail fait avec abnégation. La morale inspirée par le conte est de laisser les enfants tirer la leçon sur le travail bien fait en donnant leurs propres interprétations, qui ont dans leur majorité été pertinentes pour mériter des récompenses pour leur adhésion et leur intelligence. Les journées du printemps du conte comportent un autre volet dédié à la photographie qui, selon Mohamed Tadjrouni, président de l’association Badr, vise “à améliorer les capacités des enfants, à éveiller leur curiosité pour la science et le savoir, et à développer en eux l’esprit de l’aventure et de la découverte”. Dans sa déclaration, le même responsable précisera que les journées du printemps du conte vont se poursuivre dans d'autres endroits, dont la maison de la culture Hassan-El-Hassani de Médéa et dans les communes limitrophes, à travers l’organisation de spectacles et de séances de contes qui auront lieu dans les maisons de jeunes et les centres culturels.

M. EL BEY


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER