Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Culture / Culture

Exposition indépendante “Full-Contact” des artistes Rafik Nahoui et Midou Dambri

L’art à la rencontre de l’histoire et du patrimoine

“People of Temple” (Midou Dambri) et “Géronimo” (Rafik Nahoui) © D. R.

Les jeunes peintres et photographes ont organisé l’exposition “Full-Contact” dans la wilaya de Biskra. Un concept d’exposition indépendante qui vise à faire vivre “une expérience visuelle à travers le lieu même qui est la Dachra de Lichana”.

La ville de Biskra a abrité récemment (du 30 juin au 5 juillet) une exposition très originale et atypique. Intitulée “Full-Contact”, cette exposition artistique indépendante a été réalisée par deux jeunes artistes, Rafik Nahoui et Midou Dambri, qui se sont illustrés chacun dans le collage et la photographie. L’originalité de cet événement réside dans le lieu choisi pour le vernissage : la “Dachra de Lichana”, une oasis du Ziban située à l’ouest de la wilaya de Biskra. Ce vestige culturel a été détruit par les pluies diluviennes en 1969, et il a été enregistré d’énormes dégâts matériels au ksar de Lichana, dont seules quelques constructions ont été épargnées.
Concernant le déroulement de cet événement, le peintre Rafik Nahoui a indiqué que “nous avons accroché nos œuvres, à savoir les tableaux de collage et de peinture ainsi que les photographies de manière à offrir la meilleure expérience visuelle et sensitive au visiteur”. Et de renchérir : “Nous avons reçu des gens de partout, et ça allait des professionnels de l'art jusqu'à ceux qui n'ont jamais eu de contact avec l'art. Nous étions franchement très satisfaits par l'impact de l'événement.” Sur le choix de cet endroit, il est mentionné dans le communiqué de presse que “Full-Contact” est “un concept d’exposition indépendant qui vise à faire vivre une expérience visuelle à travers le lieu même qui est la Dachra de Lichana”. À ce propos, cet artiste a expliqué qu’à travers cette manifestation, ils (avec Midou Dambri, ndlr) voulaient “non seulement ramener l’œuvre d'art à un lieu insolite, mais aussi faire transporter le visiteur par toute la magie que ce vestige dégage, la Dachra de Lichana qui, indépendamment de l'expo, est un lieu à visiter”. Et d’ajouter : “Nous voulions marier l'art avec la singularité de l'endroit. Du coup, même les adeptes du lieu ont senti que c'est la première fois qu'ils le visitaient.” Pour la concrétisation de ce projet, les deux acolytes ont dû employer tous leurs efforts et courage pour arriver au bout de leur objectif. À ce sujet, Rafik Nahoui a confié : “Midou et moi sommes amis depuis longtemps et nous partageons les mêmes ambitions artistiques et culturelles. Nous travaillions sur un projet ensemble quand est venue l'idée du concept.”
Et de continuer : “Et c'est après une longue quête d'un lieu notamment dans l'Est algérien, qu'on s'est mis d'accord sur Lichana, d'abord pour la beauté et la singularité du lieu, ensuite pour la valeur historique et patrimoniale que recèle cette ville.” Quant à la difficulté de sa réalisation, il a indiqué que “nous avons eu des difficultés, mais la volonté était au-dessus de tout, surtout que l'événement était autofinancé et auto-organisé. Mais, les membres de l'Office de protection et de développement de Ksar Lichana nous a accueillis à bras ouverts, ce qui nous a facilité la réalisation du projet”.
Rafik Nahoui, vétérinaire de formation, est également musicien et possède un “fort penchant” pour les arts plastiques. Dans ses œuvres, il a abordé diverses thématiques, notamment l’humain, la résistance, l’Afrique, la liberté…
Sur son travail, il a annoncé qu’en général, “le peuple et l'actualité sont mes points de départ et, d'autre part, je pense que l'art est la manière la plus libre de s'exprimer. Mes tableaux de collage et de peinture sont une composition dans laquelle plusieurs formes sont superposées de manière à faire voyager le visiteur à travers le contenu d'ailleurs”.
Tout en expliquant que “je pense que c'est pour cela que je choisis souvent un encadrement assez grand pour offrir ce sentiment”.
Quant à Midou Dambri, étudiant en médecine et photographe autodidacte, il s’est illustré dans cette exposition par des photographies prises lors de ses différents voyages. “Il y a des photos de ses voyages et beaucoup de photos prises en Algérie. Il a choisi quelques clichés de ses reportages photo ainsi que des photos uniques. On a diversifié les thèmes selon chaque coin où on a exposé pour donner plus de valeur au concept”, a informé Rafik Nahoui. Suite à cette expérience réussie à Biskra, ces deux artistes sont déjà sur plusieurs idées “pour développer le concept Full-Contact et le transporter à travers plusieurs villes du pays”.


Hana Menasria

Galerie photos à voir ICI


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER