Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Culture

Le “Recycl’Art” s’exhibe au centre culturel Mustapha-Kateb

“L'artisanat est le garant de la sauvegarde des traditions anciennes”

L’artisan Mohamed Beldjouher ©Louhal-Liberé

L’homme s’agrippe à tous les cortèges d’expression culturelle depuis l’ “expo” qu’il avait animée sur l’esplanade de l’avenue Émir Khetabi à la Grande-Poste lors de l’été 2016. Opiniâtre ! Il n’en rate pas une et revient à la charge au centre culturel Mustapha-Kateb, où il tente d’épater le public à l’aide de sa gamme de créations, qu’il usine selon le concept qu’est le sien, “la récupération intelligente”, qu’il a inculqué au peu de jeunes chômeurs qui se sont investis dans les tâches de l’hygiène inscrites au titre du programme “Blanche Algérie” de la direction de l’action sociale et de la solidarité. “Embauchés par la municipalité d’Alger-Centre et rémunérés par la DASS, ces tâcherons en hygiène me fournissaient l’amas d’objets hétéroclites dont un fer à repasser usagé, des trépieds de meubles… moyennant de l’argent de poche. Alors, sensible à ma démarche, le bureau d’hygiène de la mairie d’Alger-Centre a installé une mini-station de tri sélectif d’ordures ménagères aux abords de l'université d'Alger Benyoucef-Benkhedda (faculté centrale), où j’ai réussi le recyclage d’amas d’objets encombrants d’un poids de deux cents kilogrammes. Bien entendu, si l’idée était généreuse, en revanche le voisinage n’a malheureusement pas adhéré à l’initiative…”, a déclaré notre interlocuteur.
Et c’est après l’usinage de ces vieilleries que l’on évalue le génie de l’artiste Mohamed Beldjouher qui s’exprime par le “Recycl’Art”. Magique ! Puisqu’en un tournemain, la gamelle du djoundi est modifiée en une horloge posée sur un trépied  et le bougeoir est fabriqué à partir de l’union d’une pelote de fil boudiné et de l’alliage nickel-chrome posé sur un support de meuble.
Mais peut-être bien que l’objet fétiche de l’artiste est sans doute ce manche de guitare planté à côté d’un disque microsillon-vinyle 33 tours qui indique l’heure et où est sculpté un musicien saxophoniste de jazz. C’est qu’il a la précision de son art, qu’il a hérité de son père, cet horloger qui lui a insufflé l’envie de s’exprimer par la brocante.
Toutefois, l’artiste ne perd pas l’espoir d’instruire nos jeunes à la “Recycl’Art” pour peu que l’autorité consent à lui affecter un local comme il en existe dans les centres culturels.
D’autant qu’il lui tient à cœur d’inculquer à nos jeunots l’abécédaire du précepte dit “vide-grenier” qu’il a importé du pays helvétique. “L’idée, si vieille dans le temps, consiste à convaincre les gens à déposer leurs vieilleries au pas de leurs portes pour qu’elles soient collectées et rajeunies par les brocanteurs”, a conclut notre interlocuteur. Seul bémol, l’artiste ne vit pas de son art mais de sa pension de retraite d’ancien pharmacien.
Autre découverte, le virtuose de la sculpture Dahmane Abd El-Mounaïm qui resplendit de ses toiles sculptée sur cuivre dit “repoussée”, où l’on admire l’ouast-eddar de la Casbah et des bijoux berbères esquissés sur bois et sur le sable.
Pour conclure, il y a sûrement du talent à extraire de ce salon, où s’associent l’artisanat du Recycl’Art avec la noblesse du bois d’œuvre, d’où s’ébauchent de merveilleux bibelots sous le rabot d’El-Hadj Mahoum de Médéa.
Donc, le mieux est d’aller au centre culturel Mustapha-Kateb avant la tombée de rideau prévue ce 13 du mois courant afin d’estimer le talent à sa juste valeur.

Louhal Nourreddine


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER