Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Culture / Actualités

Son exposition sillonnera Alicante, Ibiza et Majorque

L’artiste Hachemi Ameur présente sa série “Naufrages en Méditerranée” en Espagne

L’artiste plasticien, Hachemi Ameur. ©D. R.

Le célèbre artiste miniaturiste Hachemi Ameur, fils de Hadjout (ex-Marengo) au long curriculum vitae et riche en réalisations artistiques en Algérie et dans le monde n’est pas près de poser le pinceau et prendre une retraite bien méritée ! Bien au contraire, il continue d’éblouir, étonner et émouvoir son public, fidèle à son style de création car pour lui, “la peinture et l’art plastique en général est en perpétuel mutation”. En cette rentrée sociale de septembre, notre artiste national nous embarque dans une belle et émouvante aventure maritime sous “l’appellation” “Naufrages en Méditerranée”, titre de sa prochaine exposition en terre ibérique qui aura lieu dans trois villes espagnoles. Tout d’abord, à Alicante du 14 au 30 septembre, la seconde à Ibiza du 6 au 30 octobre et la troisième à Majorque tout le long du mois de novembre, une sorte d’expo itinérante. Par cette série d’une quarantaine de tableaux, conçus à la technique acrylique sur toiles et fruits de quatre années de labeur tout, le peintre s’inspire du sujet de l’immigration clandestine, et fait connaître la peinture algérienne à travers le monde. Cette démarche contribuera, à bien des égards, à l'instauration du projet du marché de l'art émanant du secteur de la culture. “Naufrages en Méditerranée” peint en profondeur les sujets d'actualité qui n'épargnent aucun continent ; l'exode ou l'immigration clandestine pour fuir la misère et les guerres... Cet évènement artistique est sponsorisé par la compagnie espagnole de transport maritime Balearea, assurant la liaison entre Valence et Mostaganem, mettant surtout à la disponibilité de l'artiste les espaces d'exposition ainsi que le transport des tableaux et l'assurance de ces dernières.  Par ailleurs, un catalogue de textes écrits dans les quatre langues (espagnol, arabe, anglais et français), sponsorisé par les soins de l’ONDA, l'Office national des droits d'auteur et les droits voisins, accompagnera l’exposition. Les textes ainsi que les traductions sont assurés par Ali El Hadj-Tahar, Ali Silem, Ayer Mimoun, Abderahman Jafeer Elkenani, Kenza Bourenane et Sid Ahmed Belaïdouni. La galerie d’art El Yasmine sera représentée par le commissaire Lyes Khelifati qui garantit la logistique.

M. Salah


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER