Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Culture / Culture

Khaled Nezzar a animé hier une conférence de presse à Alger

“Le 2e tome de mes mémoires sortira au prochain Sila”

Khaled Nezzar (à droite). ©Menasria/Liberté

Dans le cadre de la sortie du “Recueil des mémoires du général Khaled Nezzar” (éditions Chihab), l’auteur a donné une conférence de presse où il a évoqué son parcours de militaire et la prochaine publication d’un 2e tome sur la période d’après les événements de 88 jusqu’à la période du Haut-Comité d’État (1992-1994).

Les éditions Chihab viennent de publier un Recueil des mémoires du général Khaled Nezzar, dans les versions française et arabe. À cette occasion, une conférence de presse a été donnée hier par l’auteur à l’hôtel El-Aurassi (Alger), pour la présentation de cet ouvrage qui se veut une compilation de tous les recueils écrits précédemment par l’ancien ministre de la Défense. En entamant son intervention, Khaled Nezzar a tenu à préciser : “Ce n’est pas un livre d’histoire, c’est simplement et modestement le livre de mon histoire.” Et de poursuivre : “C’est l’ancien moudjahid, journaliste et romancier, Mohamed Maârfia, qui m’a énormément aidé dans l’écriture de ce livre grâce à sa connaissance de l’histoire et des lieux.”
Pour rappel, ce recueil du général Nezzar raconte “ma famille, mon enfance, mes écoles, comment j’ai participé à la guerre de Libération nationale et surtout comment j’ai vécu les événements qui ont suivi l’Indépendance du pays jusqu’aux drames d’Octobre 88”. Toujours dans l’optique de laisser des écrits sur son “parcours très riche”, le conférencier a annoncé qu’un deuxième tome paraîtra en octobre au Salon international du livre d’Alger (Sila).
“Ce livre, que j’ai déjà entamé, reviendra sur la période d’après les événements de 88, jusqu’à la période du HCE”, a-t-il signalé. Il évoquera la façon dont “notre peuple et les institutions qu’il s’est données dans l’urgence et dans le contexte tourmenté de la fin de la décennie 1980, où ils ont fait face et résisté à une entreprise de déconstruction du pays, inspirée et dictée de l’étranger et qui a trouvé des mains mercenaires pour sa mise en œuvre sur le terrain”.
Outre la présentation de son ouvrage, il est revenu entre autres sur son parcours dans l’armée où il a tenu à préciser avoir rejoint le FLN en 1957. Concernant les décisions prises par les militaires, il a réitéré le fait que “je n’ai jamais désigné un ministre, ni un président comme le pensent certains”. Khaled Nezzar a, par ailleurs, signalé avoir pris sa retraite à 57 ans, pour être entrepreneur et “s’occuper de ses enfants”.
Alors qu’on lui demandait ce qu’il pensait de l’éventuel 5e mandat, il a rétorqué à l’assistance : “Comme tout le monde, je me pose des questions !” Il n’a pas pris le temps de trop s’attarder sur le sujet.  

H. M.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER