Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Culture / Culture

La médaille leur a été octroyée lundi passé

Le Hic et Bedjaoui deviennent chevaliers des Arts et des Lettres

Le Hic (à gauche) en compagnie de l’ambassadeur de France à Alger. ©Salim KOUDIL

Le dessinateur de presse d’El Watan, Hichem Baba Ahmed, alias Le Hic, et l'écrivain et figure du cinéma algérien, Ahmed Bedjaoui, ont été élevés, lundi passé, au rang de chevaliers de l’ordre des Arts et des Lettres. La cérémonie s’est déroulée à la résidence de l’ambassade de France à Alger. Plusieurs personnalités artistiques et représentants des médias étaient présents. C’est l’ambassadeur de France, Bernard Émié, au nom de la ministre de la Culture de son pays, qui a décoré Le Hic et Ahmed Bedjaoui.  
L’ambassadeur a tenu à rappeler le parcours du duo récompensé par la médaille de l’ordre des Arts et des Lettres. Dans son discours, Le Hic, comme d’habitude, a fait preuve de son habituel sens de l’humour, mais il n’a pas pu cacher son émotion. Tout en mentionnant que c’était sa première distinction officielle “en 20 ans de carrière”, Le Hic n’a pas raté l’occasion d’épingler l’un des personnages qu’il dessine très souvent ces dernières semaines, en l’occurrence l’ex-ministre de l’Énergie, Chakib Khelil. Le caricaturiste a ainsi “annoncé” aux présents qu’il a finalement évité le pire, “la récompense aurait pu m’être décernée par une zaouïa, chose qui m’aurait embarrassé”.  
Quant à Ahmed Bedjaoui, il est revenu sur son parcours : “Je fête aujourd’hui, pratiquement, mes 50 ans au service du cinéma.” Il en a profité pour afficher son soutien à El Khabar. “Je l’ai dit, je l’ai écrit, je le renouvelle, parce que c’est ma famille”, avant d’ajouter qu’il soutenait “ces amis qui se battent quotidiennement, qui se battent pour un métier très ingrat, que ce soit El Watan, Liberté, ou El Khabar (…) C’est un miracle de sortir tous les jours un journal”.
L’ordre de Arts et des Lettres, tel indiqué sur le site du ministère français de la Culture et de la Communication, est destiné “à récompenser les personnes qui se sont distinguées par leurs créations dans le domaine artistique ou littéraire ou par leur contribution au rayonnement qu'elles ont apportées au rayonnement des Arts et des Lettres en France et dans le monde”.


Salim KOUDIL

 

ARTICLES CONNEXES

  • Ciné-Underground DZ (#LibertéVENDREDI)
    Une femme, un taxi, et un débat de société (Vidéo)

    Ciné-Underground DZ (#LibertéVENDREDI)

  • Un ouvrage vient d'être édité sur le conflit entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan
    Lumières sur le Haut-Karabakh

    L’ouvrage intitulé «Le Haut-Karabagh. L’histoire à la lumière des sources», écrit par Ramiz Mehdiyev, membre titulaire de l’Académie nationale des sciences, chef de l’Administration présidentielle de la République d’Azerbaïdjan,vient d'être publié en

  • Culture
    Précisions

    C’est avec un grand étonnement que nous avons lu l’article paru sur le journal Liberté n°7255 du vendredi 10 - samedi 11 juin 2016, page n°1, intitulé “Kheireddine Ameyar”(...)


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER