Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Culture / Culture

Les fêtes consulaires de Lyon

Le pavillon algérien pris d’assaut

Place Bellecour de Lyon. ©Bendris/Liberté

Cet évènement, qui a vu la participation d’une quarantaine de pays, a permis à l’Algérie de partager des moments intenses entre musique, danse, exposition… sous le signe du vivre-ensemble.

Comme chaque année au mois de juin et ce depuis dix-sept ans, la place Bellecour de Lyon a connu ce week-end une effervescence colorée aux drapeaux internationaux, au grand plaisir des Lyonnais et des nombreux touristes qui ont déjà débarqué dans cette belle ville française pour des vacances. Cette tradition culturelle très prisée par les habitués des lieux a vu la présence de plus d’une quarantaine de pays représentés par leur consulat, dont l’Algérie qui a attiré des visiteurs en masse, venus les uns pour découvrir, les autres pour redécouvrir, et tous pour partager des moments intenses de chant, de danse, de délices gustatifs et culturels. En présence de l’ambassadeur d’Algérie en France, du consul général à Lyon et de nombreux invités et passants, l’inauguration s’est faite aux sons du t’bal, de la zorna, des youyous et aux goûts de nos divers gâteaux traditionnels agrémentés de thé à la menthe comme le veut la tradition. Une tradition qui dit une hospitalité coutumière selon certains visiteurs du pavillon algérien ravis de s’y retrouver un an après. “L’Algérie a toujours été généreuse, ses dattes sont succulentes et ses gâteaux traditionnels sont un délice…”, nous dira une dame d’un certain âge qui, semble-t-il ne rate jamais cette occasion de dégustation. Durant deux journées bien pleines, tous les stands présents proposaient des étals d’exposition d’objets traditionnels, de brochures touristiques vantant leur pays, des produits du terroir, des séjours linguistiques, des cartes géographiques, des drapeaux, des posters… Le pavillon algérien donnait à voir des objets traditionnels faits main (poterie, céramique…), deux tableaux de peinture, des photos représentant des sites touristiques à visiter, des livres d’art, de littérature, d’histoire, des prospectus émanant de certaines institutions nationales liées à l’investissement et au logement pour encourager la diaspora à revenir au pays. La calligraphie arabe y était également présente par une artiste qui a drainé une foule considérable venue se faire écrire son prénom agrémenté d’une belle touche artistique inspirée de sons et de mélodies. Un grand panneau central blanc attirait une foule grandissante venue apposer sa signature en faveur de “La journée internationale du vivre-ensemble en paix”, initiée par l’Algérie et promue par l’Organisation des Nations unies. Un vivre-ensemble et une paix pleinement représentés lors de ces deux journées où 49 pays de cultures et de modes de vie différents ont partagé cette différence dans l’harmonie du respect de l’autre, pour le bien-être de tous. Un événement que beaucoup pays devraient prendre comme exemple, et un rendez-vous qui pourrait servir aussi comme vitrine pour l’Algérie, destination touristique à envisager, en y associant les institutions et organes concernés, comme le firent beaucoup de pays présents qui ne ratent aucune occasion internationale pour donner la meilleure image qui soit de leur terre d’origine...

De Lyon : Samira Bendris-Oulebsir


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER