Scroll To Top
FLASH
  • L'Algérie a enregistré 219 nouveaux cas de coronavirus (Covid-19) et 5 décès durant les dernières 24 heures
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Culture / Culture

LE CONCERT s’est tenu à LA SALLE IBN ZEYDOUN

Le rock-flamenco de Nestior à la conquête d’Alger

© D. R.

Après Oran, Nestior a conquis le public algérois jeudi à 19h, lors d’un concert à la salle Ibn Zeydoun (Oref), organisé par l’ambassade d’Espagne en Algérie et l’Institut Cervantès d’Alger, en collaboration avec le ministère de la Culture. Cette soirée musicale était une invitation à la découverte d’une des facettes de la musique alternative espagnole. Une découverte fort agréable.

En effet, la musique de Nestior est une fusion du flamenco avec d’autres genres (rap, électro, hip-hop, latino...), avec une prédominance électro et latino. Nestior a, dès l’entame de son concert, installé l’ambiance. Une ambiance festive. Le public a été immédiatement conquis dès les premières notes. Une interaction musicale fusionnelle. Près d’une heure, Nestior a fait découvrir son art, son univers artistique très coloré, empreint de diverses sonorités.

Un univers construit avec toutes les influences musicales qui l’ont bercé, interpellé, attiré. Une dizaine de chansons ont été interprétées par l’artiste (A Mi Manera, Valientes, La Rumba, Las Penas Pa’ Fura…). Un répertoire riche en thématiques. Un répertoire qui aborde, voire raconte la vie et ses aléas. Dans nombre de ses chansons, Nestior était accompagné de Veronica, également chanteuse et danseuse. 

Un duo complémentaire. Lui était dans l’interprétation purement rap, hip-hop et électro. Elle, c’était le flamenco avec une voix suave et la gestuelle sensuelle dans sa danse, inspirée de ce grand art qui fait la renommée artistique et culturelle du pays de Miguel Cervantès. De son côté, le public, conquis, car agréablement surpris par cette belle découverte musicale, n’a pas été avare en applaudissements. 

Certains des présents se sont laissés emporter par cette musique alternative qui était une invitation à la fête. Beaucoup ont envahi le bas de la scène pour danser. La liesse était au rendez-vous. Nestior a relevé le pari. Il a conquis un nouveau public qu’il appréhendait avant le début du concert. Parce que c’est un public réputé exigeant car connaisseur. 
 

R. C. 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER