Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Culture / Culture

Il vient d’être publié par la maison d’édition Baile Del Sol

Le roman de l’écrivain Saïd Khatibi traduit en espagnol

© D. R.

Le roman en langue arabe Arba’ouna Âaman fi intidhar Isabelle (40 ans à attendre Isabelle), de l’écrivain et journaliste Saïd Khatibi, vient d’être publié en langue espagnole. Cette œuvre éditée en 2016 par El-Ikhtilef est désormais disponible chez les éditions Baile Del Sol en Espagne, dans la collection Dando Pata. Dans le communiqué de presse adressé à notre rédaction, il est mentionné que cette traduction vers la langue espagnole réconcilie le lecteur espagnol avec la littérature algérienne d’expression arabe. Car depuis des décennies aucun auteur algérien écrivant en arabe n’a été traduit en Espagne. Par ailleurs, Saïd Khatibi a indiqué dans ce document que des traductions de son roman vers le français et l’anglais paraîtront à l’automne prochain. Arba’ouna Âaman fi intidhar Isabelle raconte l’histoire de Joseph Rinchard, sous-lieutenant durant la Deuxième Guerre mondiale et militant pour la cause algérienne durant la guerre de Libération, qui décide de tenir un journal intime pour raconter sa passion pour Isabelle Eberhardt. À travers ses écrits, il imagine la vie de cette reporter et écrivaine dans l’Algérie d’aujourd’hui (le présent du narrateur, les années 1990). De fil en aiguille, grâce à ses recherches et à la lecture des travaux d’Eberhardt, le personnage découvre que plusieurs textes des carnets de voyage et le parcours d’Eberhardt ont été perdus durant l’inondation qui a submergé Aïn Sefra en octobre 1904. À partir de ce moment, Rinchard tente de retrouver des éléments pour retranscrire le véritable parcours d’Isabelle. À noter que cette maison d’édition Baile Del Sol a traduit plusieurs auteurs africains dans la langue espagnole, notamment l’écrivain nigérian Wole Soyinka (prix Nobel 1987) et le Djiboutien Abdourahman Waberi.


R. C.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER