Scroll To Top

Culture / Culture

3e Forum national de la lecture en plein air à Biskra

“L’école algérienne ne joue pas son rôle”

La lecture, un acte fondateur. © D.R

Inscrite sous le slogan “Printemps culturel des lecteurs”, cette manifestation organisée par l’association “Biskra Lit”, a réuni des club de lectures et des auteurs de différentes régions du pays ainsi que la tenue d’ateliers et conférences. 

Le parc Landon situé au cœur de la capitale des Ziban, a abrité dans la semaine écoulée, le 3e Forum national de la lecture en plein air. Inscrit sous le slogan “Printemps culturel des lecteurs”, cet évènement organisé par l’association locale “Biskra lit” a vu la participation d’une centaine de clubs de lecture et d’auteurs ayant fait le déplacement pour promouvoir la lecture. De très nombreux visiteurs, en majorité des étudiants, en vacances, ont afflué à travers les différentes allées du fameux jardin, où plusieurs ateliers de lecture ont été organisés, et dont l’objectif premier est, comme nous le dira l’un des organisateurs, de “relancer l’acte de lire, d’inciter le citoyen, notamment les jeunes, aux yeux toujours rivés sur l’écran, à lire, à s’intéresser davantage au livre, ce produit culturel qui se trouve abandonné, en raison de l’essor foudroyant des NTIC”. Et de poursuivre : “Nous essayons donc, au travers de cette troisième édition, essentiellement dédiée à la lecture, de pousser les gens à renouer avec le livre.

Pour ce faire, plusieurs ateliers de lecture en plein air ont été mis en place”. Soucieuse de réussir l’évènement, l’association “Biskra lit” a travaillé en coordination avec d’autres partenaires, à l’exemple de l’association “Main dans la main”, la maison de la culture Ahmed-Reda-Houhou de Biskra, la bibliothèque principale de lecture publique Mohamed-Assami, les services de la direction de la culture de wilaya, ceux de la direction de la jeunesse et des sports, le Théâtre régional, Sokra-Net, et bien d’autres. Plusieurs activités ont eu lieu pendant les deux jours de cette manifestation culturelle, parmi lesquelles, l’intervention du professeur Salim Boukhabla, inhérente à la gestion des clubs et institutions culturels. Aussi, des conférences ont été données par certains intellectuels de la région, traitant des aspects culturels, psychiques et sociaux, et leur influence sur la lecture. Ainsi, le Dr Mohamed lamine Bahri, l’encadreur de l’atelier de “Lecture productive”, a, après avoir détaillé les avantages de la lecture, appelé l’assistance à la nécessité d’avoir une stratégie performante, permettant de sauvegarder les connaissances acquises à travers les ouvrages, pour qu’elles ne soient pas perdues au fil du temps.

Le sociologue, Fares Charafedine Choukri, a, quant à lui, brillé par son intervention dans son atelier “Psychologie et lecture”. Selon lui, l’école algérienne, de par son système éducatif obsolète, ne joue pas le rôle principal qui lui est assigné. Il lui reproche surtout d’avoir omis l’enseignement de l’art aux apprenants, notamment le théâtre. Pour sa part, le professeur Noureddine Mazouzi, président de l’association “Main dans la main”, insiste dans son allocution, sur le rôle primordial de l’association initiatrice de l’évènement. “Nous ambitionnons de vulgariser la culture. Nous souhaitons que cette association soit accompagnée et soutenue afin qu’elle puisse donner encore plus à la wilaya de Biskra”. “Que les autres associations réparties sur le territoire de la wilaya suivent sa voie.

La forte présence des visiteurs dénote l’importance du rôle de “Biskra lit” dans le développement du mouvement culturel. Nous attendons des responsables du secteur de la culture de soutenir ces jeunes, pour le bien qu’ils font en faveur de Biskra et de sa jeunesse”. Faut-il ajouter en conclusion que les enfants et les personnes aux besoins spécifiques n’ont pas, eux aussi, été exclus du programme riche et varié concocté par les organisateurs de cette rencontre culturelle. Des espaces entiers leur ont été spécialement dédiés, où ils peuvent, avec une immense joie, lire et se distraire.  

H. BAHAMMA


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER