Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Culture

4 The ladies festival annulé à la Coupole

Les spectateurs livrés à eux-mêmes

© D.R.

Annoncé depuis plusieurs jours déjà pour être le concert à ne pas manquer en cette fin du mois d’août, le 4 the Ladies Festival, programmé pour jeudi dernier à la Coupole du 5-Juillet, avec la participation de Zaho, Sheryfa Luna, Amel Zen et Kayna Samet, a été annulé à la dernière minute.

Ce qui devait être le concert à ne pas manquer en cette fin de vacances estivales s’est transformé en un méli-mélo de plus de 2 heures, où les spectateurs, venus se détendre et renouer avec des artistes comme Zaho et Sheryfa Luna, qui n’avaient pas donné de concert en Algérie depuis plusieurs années déjà, se sont retrouvés livrés à eux-mêmes après l’annulation de ce concert auquel devaient prendre part les chanteuses citées ci-dessus, ainsi qu’Amel Zen et Kayna Samet.
Prévu à 20h30 pour une durée de trois heures, c’est la Franco-Algérienne Kayna Samet qui devait ouvrir les festivités… qui n’auront malheureusement jamais lieu, au grand désespoir des spectateurs, venus, faut-il le souligner, en très petit nombre dans une Coupole d’une capacité de 5 500 places. Vers 21h30, la petite foule dans les gradins et la fosse commence à siffler afin de témoigner son impatience quant au début du concert qui s’éternisait, tandis que le DJ qui assurait la première partie avait abandonné ses platines depuis bien trop longtemps déjà. Face au silence des organisateurs et une scène toujours vide, la tension est montée d’un cran lorsque la foule s’est mise à crier son ras-le bol. Ce n’est qu’après un bon moment que le staff organisationnel s’est enfin présenté au public pour annoncer l’annulation du concert, dû “au refus d’un technicien d’assurer sa tâche”. L’incompréhension était alors sur tous les visages des présents qui n’arrivaient pas à croire une telle annonce, tandis que les organisateurs étaient confrontés à quelques spectateurs prêts à en découdre pour exiger le remboursement de leurs billets à 3 000 DA. Ce sera d’ailleurs ce point qui échauffera les esprits des deux parties, à cause, d’un côté, de la lenteur du remboursement, prévu dans un premier temps à l’extérieur de la Coupole, puis à l’intérieur, et de l’autre, l’impatience des spectateurs qui se bousculaient aux portes de l’infrastructure, gardées par des agents de sécurité. Ce ne sera finalement qu’après plusieurs minutes que l’accès à l’enceinte sera autorisé, permettant de ce fait le remboursement, pour lequel il fallait prendre son mal en patience compte tenu des longues files.
Interrogé sur les raisons, outre les différends professionnels avec l’un des techniciens, un employé chargé de la sécurité nous confiera que cette situation est notamment due “au manque de communication autour de l’évènement”, qui a pâti d’une “couverture médiatique moindre de ce qui se fait d’habitude pour ce genre de spectacles”. Aussi, l’organisation et la coordination entre les services de la Coupole et la boîte organisatrice de l’évènement n’était, selon lui, pas au rendez-vous, ce qui a provoqué, par exemple, une perturbation au niveau des ventes de boissons et l’accès à l’espace VIP. À noter qu’à quelques mètres seulement de la coupole, le festival Dar Dzaïr, dont l’accès était gratuit, se déroulait en présence d’une foule nombreuse qui s’était même amassée derrière les barrières pour assister aux spectacles donnés par des troupes venues des quatre coins du pays, sans débordement ni pagaille.


Yasmine Azzouz


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER