Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Culture

La rencontre a réuni plusieurs chercheurs et universitaires

L’histoire du melhoun revisitée à Mostaganem

 Dans le cadre de la 5e édition du Festival national de la poésie melhoun de Mostaganem, dont l’ouverture a eu lieu, jeudi, à la maison de la culture Ould Abderrahmane-Kaki, un séminaire scientifique a eu lieu avant-hier à la bibliothèque municipale Dr Moulay-Belhamissi. Cette rencontre portait sur la vie et l’œuvre du poète mystique Sidi Lakhdar Benkhlouf, mort en 1587 à l’âge de 125 ans. Composée de trois séances regroupant différents conférenciers, notamment des chercheurs du Centre national de recherches en préhistoire, anthropologie et histoire d’Alger (CNRPAH), d’anthropologie sociale et culturelle d’Oran et de l’université de Mostaganem, ont, durant toute la matinée de samedi, débattu de sujets liés aux phénomènes ésotériques des écrits de Sidi Lakhdar Benkhlouf. À noter qu’à l’issue de ces 9 conférences, un livre contenant toutes les communications, intitulé Les actes du séminaire, sera bientôt imprimé aux éditions Enag. En marge de la rencontre, les participants ont pu apprécier, entre autres, un éventail de productions autour du festival réalisé sous forme d’exposition de livres traitant de la culture poétique algérienne. À cette occasion, étaient présents des éditeurs et des auteurs qui ont procédé à des ventes-dédicaces. Parmi les ouvrages mis en vente, on peut citer le 7e numéro de la revue Rissalat elmelhoun el- djazaïri (le livre du melhoun algérien). Cet évènement a vu également la participation de l’Office national des droits d’auteur et des droits voisins, (ONDA), pour apporter sa contribution dans le domaine culturel.


M. Salah


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER